10 barbarismes à éviter

, par Mireille Boismenu.

« Je vous demande pardon? »… Il y a de ces mots qui, parfois, nous font un peu mal aux oreilles. C’est ce dont nous parle notre chroniqueuse…

Malgré une conversation très compréhensible, il arrive qu’un doute s’insinue quant à un mot prononcé par votre interlocuteur qui écorche vos oreilles ou vous semble bizarre. Sur mon blog Votre bras-droit, j’ai dressé un tableau de 10 barbarismes fréquemment entendus et je vous le partage ici.

 

Un emploi pour vous?

 

Il s’agit peut-être d’un barbarisme.

N’allez pas croire qu’un barbarisme n’est prononcé que par un vieil ermite vivant dans le fin fond des bois ou encore par un Viking barbu coiffé d’un casque à cornes.

Il s’agit plutôt une façon étrange de parler, soit en déformant un mot existant par le remplacement ou l’inversion d’une lettre ou encore par l’utilisation d’un mot qui n’existe pas. Il y a également des verbes drôlement conjugués comme les fameux « ils sontaient ».

Voici la liste des plus fréquents barbarismes que nous devons éviter :



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • ZSA
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.