10 signes que vous avez le plus horrible des patrons

, par Therese Garceau.

Vous aimez votre travail, vous l’avez choisi et il vous comble. Mais le comportement de votre patron commence sérieusement à vous indisposer. Apprenez à détecter ce qui cloche chez lui avant de devenir sa prochaine victime !

Dans une entrevue qu’elle accorde au site Business Insider, l’experte en relations de travail et auteure Lynn Taylor affirme qu’un mauvais patron peut littéralement ruiner vos aspirations professionnelles, en plus de miner votre santé et votre vie perso. Voici 10 indices que vous avez un patron toxique :

Il a toujours raison. Peu importe les circonstances, votre cher patron n’avoue jamais ses torts. C’est toujours lui d’ailleurs qui a raison et il trouvera inévitablement un bouc-émissaire pour chacune de ses erreurs.

Un emploi pour vous?

C’est le champion des belles promesses. Il vous avait pourtant promis une semaine de vacances supplémentaire, un nouvel ordinateur et même la révision de votre charge de travail… Mais toutes ses promesses tardent à se réaliser. Rafraichissez-lui la mémoire. Si les réponses ne viennent pas, soyez sur vos gardes.

Il se donne tous les droits. Il vous rejoint sur votre cellulaire pour vous demander de régler une affaire urgente alors que vous avez pris une journée de congé. Visiblement, vous devez être à sa disposition en tout temps. Pour faire face à ce genre de patron avide de pouvoir ou souffrant d’anxiété de séparation, soyez ferme et définissez vos limites. Assurez-vous de lui indiquer que tout est sous contrôle avant de quitter pour votre congé.

C’est un dominateur. Votre patron exige des comptes à chacun de vos gestes. Il est si contrôlant qu’il vous donne carrément l’impression d’être incapable d’accomplir quoi que ce soit de façon efficace. Envoyez-lui systématiquement et quotidiennement les détails de votre emploi du temps par courriel, il se croira ainsi en contrôle et vous laissera enfin un peu souffler.

Votre opinion ne compte pas. Votre patron ne vous laisse jamais donner votre opinion. Il ne veut tout simplement pas l’entendre. Évitez donc les discussions inutiles, gardez vos impressions pour vous, cela vaudra mieux pour votre santé et votre équilibre.

Il fait du favoritisme. Il a une employée chouchou et ne tarit pas d’éloges envers elle. Peu importe tous les efforts que vous faites, il ne les remarque jamais. Restez zen et démontrez l’importance que vous accordez au travail d’équipe.

Il prend tout le crédit. Vous avez réussi à mettre sur pied un système d’archivage super performant et qui donnera un bon coup de pouce à tout le service. Plutôt que de saluer votre initiative, votre patron se vante partout d’en être l’instigateur.

Il fait du commérage. Il a toujours quelque chose à dire à propos de quelqu’un dans le bureau. Sa langue est bien pendue et il aime répandre des rumeurs. Évitez de vous inclure dans ses conversations. Rester à l’écart vous permettra de préserver votre intégrité et votre réputation professionnelle.

Il change d’idées constamment. Le matin, il vous dit une chose et l’après-midi son contraire. Cessez de lui demander la permission. Dites-lui plutôt ce que vous avez l’intention de faire. S’il y a un problème, il aura tôt fait de vous le faire savoir.

Vous n’en faites jamais assez. Vous avez beau vous désâmer au boulot, votre patron vous en demande toujours plus. Faites-lui comprendre qu’il n’y a que 24 heures dans une journée. Si vous ne vous affirmez pas, il continuera de vous mettre de la pression.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.