3 conseils pour apprendre à dire non au travail

, par Therese Garceau.

D’accord, il est toujours bien vu de rendre un petit service ici et là pour un patron pressé ou une collègue un peu trop débordée, mais jamais au détriment de votre performance. Vous avez vos propres échéanciers à respecter. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Ne l’oubliez pas.

Vous ne réussissez pas à dire non de peur de déplaire, de perdre votre emploi, d’être rejetée ou isolée? Sachez que les personnes qui ont le plus de succès au travail sont celles qui n’ont pas peur de dire non.

Comment donc réussir à dire non sans pour autant paraître rébarbative et non collaboratrice? Voici, selon un récent article paru sur keljob.com, quelques astuces pour y parvenir :

Un emploi pour vous?

Refusez et expliquez pourquoi

Savoir dire non, c’est d’abord savoir expliquer pourquoi on le fait. Votre collègue vous invite à une pause-café alors que vous êtes débordée? Refusez poliment son invitation en lui disant que vous aimeriez bien l’accompagner mais que malheureusement cela risque de vous mettre en retard sur votre horaire déjà trop chargé.

Osez

Si vous voulez réussir à vous affirmer, vous devez absolument confronter votre peur de déplaire aux autres ou d’être rejetée. Osez affronter ces vieilles craintes qui vous empêchent d’avancer. Apprenez à faire valoir votre opinion et vos limites. Et vous verrez que, lentement mais sûrement, vous arriverez à assumer vos propres décisions et à faire des choix pour vous et non en fonction de ce que les autres pourraient en penser.

Prenez le temps de réfléchir

Avant d’accepter un surplus de travail qui risque de vous nuire, prenez bien soin de mesurer ce que cela implique. Ai-je le temps? Comment cela va affecter mon horaire? Évaluez les choses froidement sans vous laisser submerger par d’autres considérations du genre : « Tu es vraiment la meilleure pour le faire ». Ce à quoi vous pouvez simplement répondre : « Je te remercie du compliment, mais j’ai déjà plusieurs dossiers à traiter en priorité, je ne peux pas en prendre plus ». Évitez d’en rajouter, restez factuelle.

Soyez à l’écoute de vos besoins

Tenez toujours compte de vos besoins et de vos attentes. Exprimez clairement vos opinions, vos émotions et vos valeurs sans les imposer aux autres. Mais n’oubliez surtout pas de faire part de vos limites si vous voulez être respectée. La méthode JEEPP s’avère l’une des plus efficaces pour y arriver. Elle se décline en 5 étapes faciles :
1. Exprimez-vous au «je » en débutant vos phrases par « Je souhaiterais ou j’aimerais… »
2. Soyez empathique, tenez compte des autres : « Je comprends mais … »
3. Faites part de vos émotions : « Je suis désolée de ne pas pouvoir… »
4. Soyez précise : « Non, je ne peux vraiment pas… »
5. Persistez et signez devant l’insistance : « Je comprends mais comme je te l’ai dit je ne peux pas… »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.