3 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas engagé, malgré vos compétences

, par Caroline Bruttin.

Quelqu’un avec un meilleur profil que le vôtre vous est encore passé devant! Pourquoi? Et que pouvez-vous y faire?

Le scénario le plus frustrant, en matière de recherche d’emploi, est celui dans lequel vous appliquez pour la bonne position, où vous avez les bonnes qualifications, mais où l’on ne vous propose pas le poste pour autant. Vous continuez d’entendre que quelqu’un avec un meilleur profil que le vôtre vous est passé devant… Que pouvez-vous faire?

Il semblerait, selon The Muse, que toute la différence se fasse au cours des entrevues. Le mieux à faire est donc de diagnostiquer les trois problèmes et d’y remédier.

Un emploi pour vous?

1. Vous êtes qualifié… mais ennuyeux

Lorsque vous vous remémorez votre entrevue, vous vous sentez bien. Vous avez donné une réponse adéquate à chaque question et n’avez pas commis d’erreurs majeures.

Vous êtes satisfait de vous, mais malheureusement, ce n’est pas toujours suffisant. Car même si vous avez de très bonnes qualifications, vous serez naturellement comparé à d’autres candidats avec une personnalité plus marquée que la vôtre. Si vous ne vous démarquez pas, les employeurs ne se souviendront même pas de vous!

Le candidat idéal est celui qui possède toutes les qualifications, mais qui représente également une personne avec qui on a envie de passer du temps, en deux mots : chaleureux et compétent.

La solution? S’entraîner. Il ne suffit pas de répéter mentalement ce qu’il faut dire durant l’entretien, mais aussi de s’entraîner en situation réelle, avec un ami par exemple, qui pourra vous indiquer si vous êtes rigide, à l’aise ou ennuyeux!

2. Vous êtes qualifié… mais mal à l’aise

Vous connaissez probablement une personne très intelligente, qui possède de nombreuses qualités, mais qui pour une quelconque raison échoue systématiquement dès qu’elle est confrontée à un test ou à un entretien. Elle devient nerveuse, elle panique et est incapable d’aligner deux mots à la suite.

Il peut arriver qu’un jour, cette personne, ce soit vous, car il n’est pas si facile de contrôler son état émotionnel lorsqu’on postule pour le poste tant convoité. Vous allez peut-être commettre des erreurs, ne pas poser les bonnes questions, ne pas donner les bonnes réponses, sembler distant ou même désintéressé.

Pour y remédier, il faut savoir à quel moment précis vous vous sentez mal à l’aise : est-ce lorsqu’il s’agit de discuter du salaire? Est-ce lorsqu’on vous demande quelle est votre plus grande faiblesse?

Sachez qu’il est tout à fait normal d’être un peu embarrassé avec ces questions, mais une fois que vous les aurez identifiées, parlez-en à un ami ou engagez même un coach pour vous améliorer.

3. Vous êtes qualifié… mais désespéré

Lorsqu’un employeur vous demande si vous voulez vraiment le job, vous devez dire la vérité, mais c’est là que le bât blesse, car on est parfois si désespéré qu’on fait sentir à l’employeur qu’il nous ferait une faveur en nous engageant. Il faut justement lui faire comprendre que c’est lui et sa compagnie qui y gagneront quelque chose en vous engageant, et non le contraire.

Il est toujours apprécié de dire que l’entreprise en question vous plaît et que vous seriez ravi d’y travailler, mais soyez franc et honnête et donnez votre avis sur les choses qui pourraient être améliorées. Votre opinion compte!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.