32 ans et déjà au Top!

, par Secretaire-inc.

Julie Dulude a fait son entrée à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) en 1999, son DEP en secrétariat-comptabilité tout juste sorti de chez l’imprimeur. Son parcours, elle le constate en me le racontant, s’apparente à celui de son père : entrée au bas de l’échelle, gravissement des échelons un à la fois, avec en tête, un objectif à atteindre.

En novembre 2012, à tout juste 32 ans, elle réussit son pari en obtenant un remplacement temporaire au poste d’agente d’administration de la présidente de la CSDM. Elle a-d-o-r-e son job et ne tarit pas d’éloge pour sa patronne actuelle, Catherine Harel-Bourdon (Oui, oui, la fille de Louise Harel!)

« À un si jeune âge c’est plutôt rare de travailler à ce niveau, car habituellement c’est un poste de fin de carrière», explique fièrement Julie Dulude.

Un emploi pour vous?

Comment Julie a-t-elle réussi son coup? Son premier poste était agente de bureau classe 2, « le plus bas échelon », explique la jeune femme. Mais elle ne s’est pas agrippée longtemps à cette chaise. En treize ans, son cheminement ressemble plutôt à une tournée des grands ducs de la CSDM : écoles des adultes, ressources humaines, bureaux des réseaux… pas moins de six affectations différentes lui auront donné une vue d’ensemble de cette grande institution.

Je suis une tombe!

Son rôle actuel, elle le définit comme étant moins technique que ses postes antérieurs et requérant « une pensée plus large ». En plus du secrétariat de base, elle assiste la présidente dans des dossiers pointus, est au courant de diverses situations et en apprend sur le côté politique.

« Je crois que ma discrétion m’a beaucoup aidée à me rendre jusque-là. Même si je suis extravertie, au sujet du travail, je suis une tombe! »

Ses journées, Julie ne les voit pas passer. Tact, diplomatie et humour lui servent à désamorcer certaines situations. Et elle apprécie l’autonomie dont elle dispose pour régler les problèmes en tout ou en partie.

« C’est un feu roulant de demandes, je parle à toutes les instances à l’interne en plus d’être la porte d’entrée des appels entrants de la présidente : j’ai donc affaire à des attachés politiques comme à des parents et à des directeurs de cabinet, par exemple. C’est vraiment enrichissant! »

Après le boulot, la jeune femme reprend son rôle de maman auprès de ses deux jeunes enfants qui l’attendent la faim au ventre. « Je suis aussi ultra organisée à la maison qu’au travail. Mes fins de semaine, je les passe à cuisiner, tout est prêt pour la semaine. » Sa voix s’adoucit alors qu’elle ajoute : « Et j’ai le meilleur chum au monde. Je n’y arriverais pas, seule, c’est évident. »

Des souhaits pour l’avenir? « J’aimerais faire ce poste toute ma vie. Ou bien, gravir un dernier échelon et devenir régisseur, un poste de gestion au niveau administratif. Il n’y en a qu’un seul dans toute la CSDM. » Si le passé est garant de l’avenir, gageons que cette femme sympathique y sera avant longtemps!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
  • Desjardins
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.