4 choses qu’une adjointe ne devrait jamais dire à son patron!

, par Louise Proulx.

Pour conserver la bonne entente que vous avez établi avec votre patron, certaines phrases ne devraient jamais sortir de votre bouche en sa présence, et ce, même si vous les pensez sincèrement. En voici quatre que le magazine Assistant Edge conseille de garder pour vous :

« Si c’est comme ça, je démissionne! »

Oui, c’est possible que vous soyez à bout de nerfs au point de vouloir débarquer dans le bureau de votre patron, de gueuler votre démission, de ramasser vos affaires et de prendre la porte triomphalement. Mais non, ce n’est pas une bonne idée. Ne menacez jamais votre employeur de démissionner si vous n’avez pas vraiment l’intention de le faire.

Un emploi pour vous?

Cependant, si vous voulez vraiment démissionner, ne le faites pas de cette façon. Jamais. Vous êtes mieux de préparer votre sortie. En cherchant d’abord un autre emploi , en rédigeant une belle lettre de démission et en donnant un préavis raisonnable. Vous ne savez pas ce que l’avenir vous réserve. Un jour, vous aurez peut-être besoin de quelque chose de la part de votre ancien employeur. Alors ne brûlez pas les ponts.

« Qu’est-ce que ça va me donner de faire ça? »

Dans le cadre de vos fonctions d’adjointe, il y a une tonne de choses qui vous sont demandées qui ne vous apporteront rien de bon à vous personnellement. Pourtant, elles serviront à votre patron, à vos collègues ou à l’entreprise. C’est votre travail. C’est pour cela que l’on vous paye. Vous gagnez de voir votre patron réussir et travailler de façon efficace. Vous êtes celle qui fait les passes dans l’équipe et les retombées sont fantastiques.

« Je m’emmerde tellement! »

C’est vrai, certaines tâches fort ennuyantes sont parfois relayées aux adjointes. Mais au lieu de dire à votre patron que vous vous ennuyez royalement à les faire, taisez-vous et continuez à travailler. Si vous dites « je m’emmerde », vous ne gagnerez rien. Votre patron sera fâché et il risque de vous donner encore plus de travail ennuyant.

Par ailleurs, s’il advient que la proportion des tâches ennuyantes l’emporte sur celle plus stimulantes, vous pouvez alors prendre rendez-vous avec votre patron pour en discuter calmement avec lui. Vous pourrez ainsi lui mentionner ce qui vous motive à travailler et quelle solution vous aimeriez apporter au problème.

« Je ne fais pas ça! »

Oui, c’est vrai, on vous demande parfois de faire des choses qui ne font pas nécessairement partie de votre description de tâches et que l’on ne vous a pas non plus enseignées à l’école de secrétariat. Pourtant, les adjointes sont prises avec cette notice dans leur contrat de travail qui ouvre la porte à bien des possibilités, le fameux « toutes autres tâches connexes ». Vous pouvez bien vous plaindre à votre famille ou à vos amis que vous détestez que l’on vous demande de faire le tour des bureaux pour recharger les agrafeuses, mais pas à votre patron. Et si vous ne faites que des tâches insignifiantes, il serait peut-être temps de penser à aller voir ailleurs pour rencontrer plus de défis!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.