4 raisons de quitter son emploi sans culpabiliser

, par Catherine Lemire.

Vous avez fait le tour de la question cent fois, vous en avez parlé à votre conjoint, à vos copines… Vous êtes tout enthousiaste de sauter à pieds joints dans les nouveaux défis que vous propose cet employeur.

Oui. Mais. Reste à l’annoncer à votre employeur actuel et à votre équipe. Là, la culpabilité s’installe et vous ronge.

Bien entendu, c’est normal de ressentir un peu de culpabilité, surtout lorsque l’entreprise vous a bien traitée et que vous y avez été heureuse. The Muse présente quatre raisons pour mettre fin à cette culpabilité qui vous assaille.

Un emploi pour vous?

L’évolution professionnelle est dans l’ordre des choses

Vos collègues sont exactement comme vous. L’être humain aspire à évoluer. L’idée que toute sa carrière ne profite qu’à une entreprise est archaïque. Ce n’est plus comme ça que ça se passe. Point. Tout le monde est au courant de cette réalité. Votre départ peut déstabiliser momentanément, mais ne vous limitez pas à cette vision à court terme. Tout le monde est remplaçable.

Changez les rôles : l’entreprise, elle, ne se sentirait pas coupable

Voyez les choses sous un autre angle. Votre entreprise considère que pour évoluer, elle doit maintenant se passer de vos services. Même si l’humain qui vous annonce la nouvelle peut, peut-être, se sentir un peu mal, la décision restera inchangée. Peu importe ce que vous pourriez argumenter pour changer le cours des choses.

C’est une décision d’affaires qui doit être évaluée uniquement sous un angle professionnel. Certaines décisions sont difficiles à prendre, mais vous devez vous en tenir à votre plan de match.

Si la culpabilité vous fait rester, vous ne rendez service à personne

La culpabilité vous ronge au point de rester ? La culpabilité de rester vous rongera tout autant, ce qui se répercutera sur votre enthousiasme, sur votre production et sur l’ambiance de travail. Tout cela aura pour conséquence que votre employeur commencera à ronger son frein et espérera votre départ.

La culpabilité sapera votre plaisir des deux dernières semaines

Vous vous êtes plu dans cette entreprise, vous y avez apprécié des collègues, profitez de vos deux dernières semaines pour emmagasiner de bons souvenirs. Profitez pleinement de vos derniers moments.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.