4 trucs pour cesser d’éviter les conflits

, par Therese Garceau.

Composer avec les tensions au bureau n’est pas toujours facile. Mais il s’agit d’un art que vous avez tout avantage à maîtriser.

Si comme beaucoup de personnes vous détestez la confrontation et que vous préférez ravaler vos émotions lorsqu’éclate un conflit au bureau, il est grand temps de revoir votre stratégie.

À vouloir éviter un conflit, on risque donc de le faire escalader et de perdre totalement le contrôle de la situation. C’est en effet que qu’affirme Christine Comaford, coach en neuroscience, dans un billet publié sur Forbes.

Un emploi pour vous?

Selon elle, si l’évitement des conflits permet de préserver une harmonie superficielle, il peut surtout vous plonger dans le déni et fragiliser la confiance en vous.

Voici quelques-unes des mesures qu’elle préconise pour vous aider à changer votre façon de réagir au conflit et pour vous mettre en mode solution quand vous vivez des tensions avec quelqu’un au bureau :

1. Faites une introspection

Vous voulez développer vos compétences en gestion de conflits? Vous devez d’abord identifier les raisons qui vous empêchent de faire face à la situation lorsque survient un différend au bureau.  

2. Élaborez votre stratégie

Avant de passer à l’action, vous devez vous poser les bonnes questions et réfléchir à votre stratégie. Qu’est-ce qui vous empêche de réagir? Quelle est la source du problème? Quelle en est votre compréhension? Quelle est votre opinion sur la question et de quelle manière souhaitez-vous que les choses se règlent?

3. Allez droit au but

Vous partagez un dossier avec une collègue et celle-ci vous reproche de ne pas faire votre part. Vous savez que ce n’est pas le cas, et voulez remettre les pendules à l’heure. Assurez-vous d’être transparente dans votre volonté de régler le problème et abordez directement le sujet avec une formule simple du genre : je souhaite parler avec toi de la répartition de nos tâches dans ce dossier.

4. Posez des question ouvertes

Une fois la conversation engagée, permettez à votre collègue d’exprimer son point de vue en posant des questions ouvertes qui favorisent un réel échange : comment vois-tu les choses? Que souhaites-tu? Comment veux-tu qu’on règle ça? Ses réponses vous permettront non seulement de faire valoir votre vision des choses, mais aussi de valider sa bonne foi dans la quête d’une solution.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.