5 bonnes idées pour rendre votre entreprise plus verte en 2021

, par Sophie Ginoux.

Aujourd’hui, c’est le Jour de la Terre ! Qu’est-ce que nous pouvons mettre en place pour que nos entreprises soient plus vertes, durables et responsables?

Nous sommes de plus en plus conscients que nos actions ont un impact sur la sauvegarde de notre belle planète bleue. Et comme nous passons une bonne partie de notre temps au travail, une grande partie de ces impacts y est liée. Mais il existe plusieurs manières, souvent simples, de rendre notre entreprise plus verte.

Un emploi pour vous?

1. Vive le télétravail et les transports actifs!

La dernière année, au cours de laquelle nous avons assisté à l’essor du télétravail, nous a enseigné que cette manière de fonctionner était non seulement profitable en termes de temps, d’argent et de conciliation travail-famille, mais aussi en matière d’écologie! En effet, en nous déplaçant moins, voire pas du tout, jusqu’à notre lieu de travail, nous avons économisé de l’essence et, du même coup, diminué nos émissions de gaz à effet de serre. Le télétravail constitue donc une solution d’avenir pour bon nombre d’entreprises, qui pourront en prime se passer de vastes bureaux inoccupés et réduire de ce fait elles aussi leur empreinte carbone.

Pour celles et ceux dont le travail en présentiel est requis, il leur est aussi possible de contribuer à notre planète en choisissant les transports communs et actifs. Bus, train, covoiturage, autopartage et vélo sont d’excellentes alternatives à l’utilisation traditionnelle de la voiture, en plus de nous encourager à bouger. Certaines entreprises allouent d’ailleurs déjà des incitatifs pour les utiliser, comme le remboursement d’une partie de l’essence pour une voiture partagée, de la passe mensuelle ou de la mise à niveau de notre bicyclette.

2. Bureau écolo

Faire de nos entreprises des milieux de vie écologiques est tout à fait réalisable ! Et les gestes à poser pour y parvenir ne sont ni compliqués, ni énergivores. Tout commence avec le choix des meubles du bureau, qui peuvent être éco-conçus (réusinés ou faits avec des matériaux durables. Un point en plus s’ils sont fabriqués localement). Et plus globalement avec tout le matériel qu’on y retrouve, par exemple en optant pour des ordinateurs et des imprimantes qui consomment moins d’énergie, ou bien des stylos en bambou ou en carton recyclé. On peut aussi réduire ou carrément bannir l’utilisation de papier à son travail. Si certaines impressions sont malgré tout nécessaires, il est possible d’opter pour du papier recyclé ou sans FSC.

Les gestes écolos que l’on peut poser ne s’arrêtent pas au poste de travail. Dans la salle de bains commune, la poubelle peut être remplacée par un panier à serviettes sales que les employés peuvent laver en rotation. Même chose pour la cuisine, où on peut installer un bac de compost, troquer les couverts et assiettes en plastique pour des lavables, remplacer les gobelets et tasses jetables par des verres et des tasses (pourquoi pas aux couleurs de l’entreprise?), et se débarrasser des bouteilles en plastique en installant un filtre à eau ou une bombonne d’eau assortis d’un pichet pour remplir des verres ou des gourdes. Pour les nombreux adeptes de café, il est aussi possible d’opter pour des capsules compostables. Ou mieux encore, de revenir au bon vieux percolateur qui évite de jeter quoi que ce soit !

3. Entreprise 100% performante

L’énergie nécessaire à la bonne marche de nos entreprises est essentielle, mais souvent superflue. 

Utilisez-vous par exemple encore des ampoules halogènes traditionnelles? En les remplaçant par des ampoules DEL de qualité, il est possible d’épargner jusqu’à 85% d’énergie, tout en les gardant jusqu’à 25 fois plus longtemps. Dans les espaces communs, qui sont souvent allumés en permanence, pourquoi ne pas non plus installer des moniteurs de temps ou des capteurs de présence? Ces derniers permettront d’épargner de l’éclairage. Des chauffages avec thermostats qui s’adaptent automatiquement, ou encore des mises en veille automatiques des ordinateurs peuvent aussi s’avérer très utiles.

On ne le réalise pas souvent non plus, mais si notre entreprise dispose de serveurs de données gérant son site Web, l’énergie dépensée sept jours sur sept pour que ce dernier soit actif provient d’un hébergeur Web qui génère beaucoup d’électricité. On peut donc s’assurer que cet hébergeur alimente ses installations à l’aide d’énergies renouvelables et non fossiles.

Enfin, même si elles représentent un certain coût, les installations domotiques, de plus en plus populaires, sont un outil parfait pour réduire les consommations d’énergie inutiles. Pour les entreprises intéressées, le programme Solutions efficaces d’Hydro-Québec recense d’ailleurs 200 mesures d’économies énergétiques diverses qui permettent d’obtenir un appui financier et un soutien technique s’élevant jusqu’à 75% de la facture.

Crédit : Jalon MTL

4. Déplacements et livraisons responsables

Il est déjà bien vu dans certaines entreprises qui le peuvent de se doter de stations de vélopartage, voire d’un local pour mettre à l’abri les vélos des employés et leur fournir le matériel pour les réparer au besoin. Certaines compagnies se sont également pourvues de stations de recharge pour des voitures hybrides et électriques, quand elles n’ont pas carrément commencé à changer leur flotte de voitures pour des modèles électriques. Ces mesures permettent évidemment de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Une autre initiative, encore limitée i n’y a pas très longtemps à la livraison de lettres et de petits paquets dans les centres urbains, est en plein essor : les livraisons par vélos-cargos. À Montréal, par exemple, le projet Colibri regroupant cinq entreprises spécialisées a depuis 2019 rapidement fait des émules avec une moyenne de 5000 colis livrés chaque semaine. Il faut d’ailleurs souligner que chaque vélo-cargo peut déplacer jusqu’à 400 livres de marchandises, soit l’équivalent du poids de deux réfrigérateurs, ce qui en fait un moyen très efficace (et étonnamment rapide) de livraison pour les entreprises, en plus d’être carboneutre.

5. Tendance végé

Le dernier Guide alimentaire canadien a concrétisé formellement une tendance croissante dans les foyers : manger plus de fruits et de légumes. On pourrait ajouter à ce volet que les Québécois sont de plus en plus sensibles à l’achat local, à la traçabilité de leurs produits, ainsi qu’à leur mode de production biologique et éthique. Autant de considérations que les entreprises peuvent prendre en compte en prenant à l’interne quelques initiatives, comme troquer la malbouffe dans les distributeurs et les mini-boutiques de la compagnie par des collations santé (fruits, légumes crus, noix, boissons végétales, etc.). Un certain nombre d’entre elles peuvent aussi privilégier des commandes de repas frais chez un traiteur local, plutôt que de se tourner vers des choix moins sains comme des pizzas ou des burgers frites.

Plus audacieux encore, mais tout à fait réalisable, pourquoi ne pas proposer à son équipe de travail un jour sans viande au cours de la semaine? Vu qu’un kilo de viande représente de 15 à 40 kg de production de CO2, alors que le riz, les légumineuses et les légumes en demandent 90% de moins, le calcul est rapide. Un repas hebdomadaire végétarien en entreprise est un excellent moyen de participer à la sauvegarde de la planète, de contribuer à sa santé personnelle et de faire preuve de créativité. Une combinaison parfaite pour une activité de groupe !

Enfin, si votre entreprise dispose d’un terrain à l’extérieur, ou bien d’un accès à une terrasse ou à un toit, une bonne manière de maximiser ces espaces, c’est de les verdir. Plusieurs études ont déjà démontré qu’un toit végétalisé pouvait faire économiser de l’énergie aux bâtisses. Et en prime, cet endroit peut devenir un lieu de jardinage hors sol et d’activités idéal pour les employés en saison. De plus en plus d’entreprises en milieu urbain installent également des ruches sur leur toit. Il ne manque plus à ce stade qu’un poulailler, et vos collègues et vous pourriez jouir de légumes, de fruits, d’herbes, de miel et d’œufs frais !

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Le Groupe Forget
  • Desjardins
  • Gestolex S.E.C.
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Société québécoise des infrastructures
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Fasken
  • ZSA
  • PFD Avocats
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Novea Recrutement inc.
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.