5 choses à valider avant d’accepter un poste

, par Therese Garceau.

Ça y est! Vous avez enfin décroché une entrevue dans une boîte super dynamique qui a la réputation d’avoir une culture d’entreprise du tonnerre.  Mais que certains indices peuvent aussi vous donner toutes les raisons du monde de ne plus vouloir le poste…

L’entrevue de sélection est un moment charnière où le recruteur souhaite non seulement valider vos compétences mais également apprendre à mieux vous connaître. C’est également le moment de sortir vos antennes pour prendre le pouls du réel climat qui y règne. Les gens sont-ils aussi sympathiques qu’on le dit? L’entreprise aussi géniale qu’elle prétend l’être sur la page de recrutement de son site internet?

En effet, il ne faut jamais oublier que cette rencontre peut aussi vous donner des indices qu’il y a des choses qui clochent chez votre futur employeur et que, ultimement, vous feriez mieux de ne pas accepter le poste.

Un emploi pour vous?

Dans un récent billet publié sur fastcompany.com, le chroniqueur Jared Lindzon a rencontré quelques entrepreneurs pour en apprendre davantage sur certains comportements révélateurs et dévoile ses trucs pour reconnaître un environnement de travail toxique. À lire absolument avant de dire « oui »:

Les avantages superficiels. Un des pièges les plus fréquents est de confondre culture d’entreprise et tape-à-l’œil clinquant. Une entreprise qui dispose des tables de billard dans la salle de repos ou qui offre le lunch gratuit n’est pas nécessairement un endroit où il fait bon travailler. Attention aux mirages!

Inspectez les lieux subtilement avant l’entretien. Sortez votre flair de détective. Arrivez dix minutes plus tôt et prenez le temps de regarder l’environnement. Quelle est la disposition du bureau? S’agit-il d’une aire ouverte ou de bureaux fermés? Quelle est l’ambiance générale? Comment interagissent les uns avec les autres? Le climat semble-t-il tendu ou plutôt décontracté? Soyez attentive à ce qui se dit, remarquez l’attitude des employés. Le diable est souvent dans les détails. Dites-vous que s’il flotte des odeurs de mets réchauffés, c’est que beaucoup d’employés mangent leur lunch à leur bureau. Avez-vous vraiment envie de luncher à votre bureau et d’avaler vos sandwichs tous les midis derrière votre écran d’ordinateur?

Jetez un coup d’œil à la salle de bain. Selon Jared Lindzon, l’état de la salle de bain peut également vous en apprendre beaucoup sur la culture de l’entreprise. Une salle de bain non entretenue est un indice d’une culture de nonchalance, où tout le monde se passe la balle et ne prend pas ses responsabilités.

L’embauche éclair. Méfiez-vous des entreprises qui n’ont pas de stratégie d’embauche établies et pour qui « ça presse ». Une entreprise qui veut vous embaucher demain matin parce qu’elle vient d’avoir un gros contrat, ça ne sent pas bon. Comme si le recruteur se disait que vous ou une autre, ça fera très bien l’affaire. Le manque de diligence raisonnable est un autre drapeau rouge dont vous devriez tenir compte. Si un processus de recrutement précipité envoie un mauvais signal, un délai trop long peut être tout aussi mauvais.

Posez des questions. Osez poser des questions plus corsées sur la culture d’entreprise, les façons de faire internes. Y a-t-il des sujets tabous chez vous? Quelle est la politique interne dans les cas de harcèlement sexuel ou d’intimidation en milieu de travail? Si le recruteur répond évasivement à des questions aussi importantes, attention danger!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.