5 indices que vous passez une entrevue bidon

, par Therese Garceau.

Des entreprises qui font passer des entrevues pipées juste pour soutirer de l’information et des conseils gratuits aux candidats? Oui, ça existe! Heureusement, certains indices peuvent vous aider à flairer la supercherie et à vous en tirer la tête haute.

Qui l’eut cru. Certaines entreprises mèneraient délibérément des entrevues pour des emplois fictifs. Comme le rapporte Amanda Griffin dans un texte publié sur employmentcrossing.com, un employeur aurait admis avoir reçu des candidats en entrevue – régulièrement et pendant quelques années – pour des postes bidons, et ce, dans le simple but de profiter de leur expertise. De l’information privilégiée offerte gratuitement par des chercheurs d’emplois motivés qui, dans l’espoir de décrocher le poste, acceptent de répondre à de véritables interrogatoires.

Comment échapper à ces entourloupettes? De quelle façon éviter de leur livrer des conseils tout en restant concentré sur votre performance pendant l’entrevue? Voici, 5 indices qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

Un emploi pour vous?

Le recruteur entre dans les détails et note tout ce que vous dites.  Il est normal pour un intervieweur de poser des questions et de prendre quelques notes durant une entrevue. Mais lorsque les questions deviennent trop détaillées et que votre interlocuteur prend plus de notes qu’il ne vous regarde, dites-vous bien qu’il y a anguille sous roche. Exemple, vous mentionnez faire affaire avec un certain fournisseur pour votre équipement informatique et le recruteur vous demande de lui expliquer votre choix, en détails. À l’inverse, lorsque vous lui posez des questions sur le poste et l’entreprise, il esquive votre question.

L’entrevue se transforme en session de remue-méninges. Le recruteur ne ménage aucun effort et vous met littéralement au pied du mur avec une série de mises en situation où il vous demande, ni plus ni moins, quel serait votre plan de match détaillé. Méfiez-vous des questions du genre : « Toi, avec ton expérience, quelles sont tes trois solutions pour résoudre ce problème en particulier? »

Votre interlocuteur ne répond pas clairement à vos questions. Bien qu’il pose beaucoup de questions, le recruteur ne répond pas spontanément à vos questions lorsque vous l’interrogez sur la suite du processus d’entrevue. Il reste évasif sur la date d’entrée en fonction et les autres personnes qui sont impliquées dans la décision.

On vous convoque à plusieurs entrevues. L’enquêteur est désireux et disposé à passer beaucoup de temps à vous rencontrer, tenant plusieurs entrevues où ils prennent des notes détaillées sur chaque mot que vous dites. Cependant, ils ne fournissent aucune information sur le travail que vous êtes supposée demander.

Vous n’avez soudainement plus de nouvelles. Après vous avoir rencontrée à trois reprises et avoir noter en détails tout ce que vous lui avez transmis comme information, idées, suggestions et conseils inclus, c’est silence radio. Ni vu, ni connu, votre recruteur non seulement ne vous rappelle plus, mais il ne retourne pas non plus vos courriels de suivi sur le poste. Si vous êtes chanceuse, il pourra peut-être vous dire que l’ouverture du poste est finalement reportée.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.