5 règles de savoir-vivre quand le patron vous invite au restaurant

, par Florence Tison.

Votre supérieur vous invite au resto? Sachez bien vous tenir!

L’invitation au restaurant de votre patron peut avoir plusieurs raisons. Il est peut-être fou amoureux de vous, mais il est encore plus probable qu’il s’agisse de votre bilan annuel ou encore d’une promotion. Yé!

Vous voudrez évidemment que tout se passe à merveille. Mais saurez-vous exactement comment vous comporter pour faire bonne impression?

Un emploi pour vous?

Revoyons ensemble quelques règles de bienséance propres au repas au restaurant avec son supérieur grâce à Julie Blais Comeau, la spécialiste de l’étiquette, conférencière et auteure de Projetez confiance et crédibilité.

L’auteure, conférencière et spécialiste de l’étiquette Julie Blais Comeau.

1. Quoi NE PAS commander

Plutôt que de vous dire quoi manger, faisons le contraire! Voici ce que vous ne devriez pas commander lors d’un repas d’affaires. Un indice donné par notre spécialiste de l’étiquette : « N’importe quoi qui ne nous permettra pas de jaser! ».

  • Le homard

Vous allez passer tout le repas à le décortiquer… et à en mettre partout!

  • Le spaghetti

Il faut le rouler autour de votre fourchette… et vous allez vous en mettre partout!

  • Les nouvelles expériences

Le moment est mal choisi pour pleurer sur un plat trop épicé ou pour vous taper un bon mal de ventre.

2. Les affaires… au dessert

SI le patron vous a invitée au restaurant, il est plus que probable que vous ayez à discuter de travail. Quoiqu’il en soit, laissez votre gestionnaire aborder le sujet. Il se pourrait très bien que la discussion sérieuse n’ait lieu qu’au dessert!

« Habituellement, le small talk a lieu pendant le repas, et puis on parle affaires au dessert, » souligne Julie Blais Comeau.

De quoi parle-t-on, pendant le repas? « On prend des nouvelles de la famille, » illustre la spécialiste de l’étiquette. Vous pouvez aussi vous inspirer de ces conseils pour converser avec une personne que vous connaissez peu.

3. Pas de téléphone à table

Tout d’abord, il ne devrait rester sur la table que ce qui sert au repas. Le calepin ou les documents, sortez-les lorsqu’on parlera affaires. « Sur la table, il ne devrait pas y avoir de lunettes, de clés, et définitivement aucun appareil intelligent à moins d’une urgence, » affirme la spécialiste de l’étiquette.

On ne devrait ni voir, ni entendre votre téléphone. Vous attendez un appel important? Dites-le :

Mon père est à l’hôpital. Si tu le permets, je vais laisser mon appareil sur la table et lorsque je vais recevoir un appel, je vais m’absenter pendant cinq minutes.

4. Les fameux coudes sur la table

On entend souvent dire qu’il ne faut pas poser ses coudes sur la table. Étonnamment, c’est maintenant permis! Du moins, « entre les services », précise Julie Blais Comeau. Par contre, les mains, on devrait toujours les voir. « Sinon, on se demande ce que la personne fait sous la table! » rigole la spécialiste de l’étiquette.

5. La serviette de table

Elle mérite un point à elle seule! La serviette de table, c’est le signal de départ du repas. L’hôte (votre patron) la place sur ses genoux, et vous l’imitez ensuite. Attention : il y a toute une technique pour plier sa serviette!

« On forme une petite pochette ouverte vers soi, détaille Julie Blais Comeau. Je rabats la serviette aux deux tiers vers moi, et c’est dans cette ouverture-là que je peux glisser mes doigts quand ils sont souillés. De cette façon, l’extérieur de la serviette de table reste impeccable. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.