5 stratégies pour survivre quand l’univers est contre vous

, par Catherine Lemire.

À moins de vivre dans une bulle de verre, nous devons tous, à différents moments de notre vie, affronter de l’adversité. Vous savez, ce moment où vous avez l’impression qu’une brique vous tombe sur la tête? Parfois, c’est tout le mur. Rien ne va plus.

Ma mère me disait toujours : « Tu as le droit de trouver que tout est injuste. Tu as le droit durant 24 heures. Après, relève tes manches et avance. La Terre, elle, continue de tourner. Si tu n’avances pas avec elle, tu recules. » Plus facile à dire qu’à faire. Voici 5 stratégies, pigées sur The Muse, pour y arriver.

Mettez les choses en perspective

Un emploi pour vous?

Pour mieux évaluer une situation, il est parfois nécessaire de prendre du recul. Il faut décoller son nez de sur l’arbre pour voir la forêt. J’ai lu dernièrement l’idée suivante : si une situation n’est pour avoir aucun impact dans votre vie dans 5 ans, ça ne vaut même pas la peine d’y accorder plus de 5 minutes. Ce qu’il faut retenir, c’est que les choses finissent toujours par se placer. Même si, pour l’instant, elles semblent prendre toute la place.

Couchez sur papier 3 à 5 petites victoires que vous avez obtenues dernièrement. N’importe quoi. Sur le plan perso ou pro. Peu importe. L’idée est de changer la vapeur : il y a du positif dans votre vie. Même si c’est seulement d’avoir survécu à votre journée, pour l’instant.

Vous devez célébrer tous les petits succès pour diminuer l’effet des déceptions.

Exprimez de la gratitude

Apprenez à être reconnaissante de ce que vous avez, des gens qui vous soutiennent, qui vous aiment, etc. Quand vous aurez identifié ce pour quoi vous pouvez être reconnaissante dans votre vie, dans votre quotidien, exprimez votre gratitude.
Pour récolter du bonheur, de l’harmonie, de l’équilibre et de la bienveillance, il faut en semer. Rien ne sert d’être nostalgique du passé ou d’espérer le futur, il faut vivre et apprécier le moment présent.

Développez votre patience

Tout vient à point à qui sait attendre. Il faut grimper les échelons un à la fois. Les vieux dictons traversent le temps parce qu’ils disent vrai. Dans la même veine, on se souviendra du lièvre et de la tortue.

Écrivez vos objectifs et les étapes qu’il faudra franchir pour y parvenir. Personne n’a rien de tout cuit dans le bec. Il faut travailler fort et se rappeler de ne pas mettre la charrue devant les bœufs.

Apprenez à pardonner

Selon Gandhi, « Les faibles sont incapables de pardonner. Le pardon est l’attitude des forts. » Si vous choisissez la rancune, la colère, la haine, le ressentiment et amertume, c’est vous-même que vous punissez. C’est vous qui décidez de comment vous voyez les choses. Vous avez ce pouvoir. Vous décidez de votre angle de vue. Déchargez-vous de votre énergie négative en écrivant. Rédigez tout ce qui vous passe par la tête. Mettez-y tout votre cœur. Le but de cet exercice : vous en libérer.

Pardonner est la première étape à franchir, la porte d’entrée vers le salut, la délivrance.

Renouvelez-vous

À brûler la chandelle par les deux bouts, c’est vous que vous brûlerez. L’épuisement (émotionnel et physique) et la dépression sont étroitement liés.
Si c’était votre meilleure amie qui était dans l’état dans lequel vous êtes, que lui diriez-vous? Qu’elle doit penser à elle! Qu’elle doit prendre soin d’elle! Qu’elle doit s’autoriser à se reposer! Qu’elle doit agir avant que ça prenne des proportions démesurées!

Vous devez devenir votre meilleure amie.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.