5 trucs pour lutter contre le perfectionnisme

, par Therese Garceau.

À vouloir trop bien faire, on finit par se perdre dans les détails!

La perfection n’est pas de ce monde! Petit rappel pour toutes celles qui veulent être bien plus-que-parfaites…

Le perfectionnisme n’est surtout pas un gage d’excellence au travail. Les personnes qui en souffrent sont embourbées dans l’idée de ne jamais en faire assez.

Un emploi pour vous?

Comment endiguer ce sentiment improductif qui vous nuit et vous empêche de vous émanciper professionnellement? Gina Belli, collaboratrice à Payscale, a fouillé le sujet. Voici quelques-unes de ses suggestions pour dompter la bête de la perfection en vous :

1. Faites un examen de conscience

Pour endiguer votre perfectionnisme vous devez d’abord réaliser que celui-ci vous fait douter et souffrir. Vous battre continuellement pour le moindre détail est une source d’anxiété qui peut éventuellement mener à la dépression.

C’est tout simplement une lutte que vous ne pouvez pas gagner et qui brime votre développement professionnel. En prendre conscience est un pas vers l’affranchissement.

2. Célébrez vos bons coups

Quand vous terminez une tâche, prenez le temps de reconnaître et de célébrer vos réalisations pour éloigner le perfectionnisme. Cela peut être aussi simple que de regarder ce que vous avez accompli et de vous dire « beau travail ».

Le fait de goûter et d’apprécier ces petits moments de satisfaction avant d’entreprendre un nouveau défi galvanisera votre motivation et votre confiance en vous. Cela pourrait faire des merveilles pour votre carrière.

3. Domptez votre anxiété

Le perfectionniste souffre en fait de l’anxiété de performance, une paralysante peur de faire des erreurs. Acceptez que tout ne sera jamais parfait.

4. Soyez réaliste

Revenez sur Terre! La perfection n’est pas de ce monde, vous l’aurez compris.

  • Gardez toujours le contact avec la réalité de vos compétences et du chemin parcouru.
  • Reconnaissez votre valeur et vos capacités.
  • Pensez à tout ce que vous avez appris au fil des ans, à ce que vous avez fait pour aider votre entreprise à progresser.
  • Scrutez votre curriculum vitae comme s’il s’agissait de celui d’une amie et et restez ancrée dans cette réalité.

Même lorsque vous avez du mal à apprendre quelque chose de nouveau et de difficile, vous pouvez vous sentir simultanément soutenu par une prise de conscience de vos forces et de vos capacités.

5. Apprenez de vos erreurs

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Changez votre façon de penser Gardez toujours à l’esprit que les erreurs sont une partie importante du processus normal d’apprentissage. Les faux pas et les échecs facilitent la croissance.

Par conséquent, craindre l’échec n’a pas beaucoup de sens. Souvenez-vous que pendant que le perfectionniste se flagelle parce qu’il a commis une faute, le professionnel qui réussit apprend de ses erreurs et avance, tout simplement.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.