6 choses à savoir sur votre recruteur

, par Theodora Navarro.

Entrevue. Vous êtes face au recruteur et attendez ses questions. Vous êtes probablement un peu stressée et vous oubliez le plus important : à ce jeu-là, vous êtes deux. Car devant vous, ce n’est pas une machine, mais bien un être humain qui est assis. Vous avez l’impression qu’il a tout pouvoir, mais il est, en réalité, soumis à bien des exigences, qui le rendent aussi vulnérable que vous. Voici 6 choses que vous devez savoir sur le recruteur.

– Il n’a pas droit à la faute. Votre recruteur pourra vous sembler insistant, suspicieux, voire tatillon. Mais c’est parce qu’il n’a pas droit à l’erreur. Recruter la mauvaise personne, cela signifie former quelqu’un, puis rompre sa période d’essai, pour recruter de nouveau quelqu’un qu’il faudra former à son tour. Cela coûte énormément à l’entreprise, et pas seulement en termes financiers.

– Il est soumis à un descriptif type. À la lecture du descriptif du poste, certaines compétences mentionnées peuvent vous sembler évidentes pour quiconque a suivi une formation en secrétariat, ou obsolètes. Mais le recruteur est assujetti à cette description fournie par la hiérarchie et doit vérifier vos compétences jusqu’au bout, même si vous semblez correspondre en tous points à la personne recherchée.

Un emploi pour vous?

– Il manque de temps. Pour une seule offre, la personne qui vous recrute va recevoir plusieurs centaines de candidatures. Elle alloue entre 6 et 11 secondes à la lecture de votre CV et se concentre principalement sur une partie : vos expériences professionnelles.

– Il ne vous classera pas dans le lot des mauvais candidats. Quand vous envoyez votre CV ou que vous arrivez à une entrevue, vous avez parfois l’impression que votre manque d’expérience ou votre profil atypique font de vous une mauvaise candidate. Dans les faits, les recruteurs apprennent à ne pas classer les candidats en « bons » et « mauvais », mais plutôt en « correspondent » ou « ne correspondent pas » au poste. Voir votre candidature refusée n’est donc pas la preuve que vous êtes une mauvaise candidate, simplement que le recruteur a estimé que vous n’aviez pas le profil qui correspondait au poste.

– Il déteste refuser un candidat. La majorité des recruteurs détestent rejeter une candidature. Parce qu’il est difficile de trouver les mots, notamment. C’est la raison pour laquelle certains « oublient » de vous rappeler. C’est un tort, puisque vous attendez souvent impatiemment leur appel, mais cela peut s’expliquer.

– Il veut être rassuré. Le recruteur veut être certain de faire le bon choix. Il veut donc que vous le rassuriez en répondant implicitement aux questions qu’il peut se poser : va-t-elle s’intégrer ? Est-elle flexible ? Aime-t-elle son métier ? Apprend-elle vite ? Est-elle discrète ? Peut-on lui faire confiance ?



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.