6 choses que les diplômés devraient savoir avant de rejoindre une startup

, par Caroline Bruttin.

Travailler pour une startup a ses avantages, comme évoluer dans une atmosphère informelle et apprendre rapidement, mais comporte également quelques inconvénients. Lesquels?

Selon une enquête d’Accenture, seulement 14 % des diplômés américains veulent travailler pour une grande entreprise, alors que 44 % d’entre eux veulent travailler pour une startup ou une petite entreprise.

Travailler dans une startup comporte quelques inconvénients, selon Lauren Berger (photo). Elle les énumère dans son article paru dans la revue Harvard Business Review.

Un emploi pour vous?

 

1- Pas de salaire standard et pas de bénéfices

Le premier inconvénient est le peu de possibilités de pouvoir négocier son salaire ou certains bénéfices. Si la startup n’en n’est qu’à ses débuts, comme c’est souvent le cas, le salaire et les bénéfices risquent d’être bien maigres. Votre choix d’y travailler ou non devra donc dépendre d’autres critères.

 

2- Une culture en changement constant

La culture d’une compagnie est créée à partir de la façon dont les membres de l’équipe communiquent et interagissent ensemble, comment ils appréhendent les problèmes et travaillent en synergie.

Dans une grande entreprise, les nouveaux employés entrent dans une culture existante où les normes sont déjà établies. Mais si vous êtes l’un des 20 premiers employés d’une startup, c’est vous qui allez créer la culture. Cela peut être un sentiment étrange, nous dit Lauren Berger, et encore plus s’il s’agit de votre tout premier emploi.

 

3- Manque de structure

Les nouveaux diplômés qui rejoignent des startups peuvent passer d’un environnement éducatif où ils sont supervisés et dans lequel les objectifs sont clairement définis à une position où tout est flou, sans supervision ou feedback. Selon Lauren Berger, c’est un scénario plutôt difficile à assumer.

Dans certaines startups, le manque de structure signifie bien souvent un chaos total. Comment s’épanouir dans un environnement dans lequel les priorités changent constamment et où on ressent toujours la pression des investisseurs ? Il faut effectivement être très préparé mentalement.

 

4- Une pression quotidienne

La plupart des startups n’ont pas vraiment de jours de repos. C’est un environnement 24/7 où il faut répondre aux courriels le soir, la nuit, le weekend, etc. Lorsque des collègues vous délèguent une tâche à effectuer, ils s’attendent à ce que vous la fassiez dès que possible, sans vous plaindre, ni poser trop de questions. Ce n’est pas le cas dans les grandes entreprises où les plannings sont prévus bien à l’avance et où les jours de repos sont respectés.

 

5- Un manque de ressources

Si vous tentez votre chance dans une grande entreprise, vous pourrez faire appel à plusieurs ressources, comme un département de ressources humaines, d’informatique ou encore de marketing. De même, si vous ignorez comment effectuer une tâche, vous pourrez développer vos compétences lors de conférences ou de séminaires.

Cependant, si vous choisissez de travailler dans une startup, le département ce sera vous. Vous engagerez des employés, vous ferez du marketing, vous organiserez le planning…, bref, vous ferez tout.

 

6- Incertitude financière

Les startups sont constamment confrontées à une incertitude financière. Même si tout va bien, tout peut basculer du jour au lendemain et vous pourrez vous retrouver sans emploi. Il faut donc prendre tous ces critères en considération si vous choisissez de franchir le pas avec une startup!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.