6 conseils pour gérer les collègues passifs-agressifs

, par Therese Garceau.

Travailler avec une personne qui dit, oui mais qui pense constamment non, peut s’avérer être un vrai calvaire. Comment composer avec les passifs-agressifs pour mieux s’en protéger? 

À chaque fois que vous lui adressé la parole, vous avez littéralement l’impression de vous heurter à un mur. Peu importe le contexte, votre collègue de bureau réagit toujours en victime dès que quelqu’un lui adresse des commentaires. Elle n’affronte jamais directement, mais coupe simplement toute communication avec son entourage. Une attitude qui peut devenir rapidement épuisante.

Comment donc négocier avec une collègue passive-agressive sans y laisser sa santé mentale? Voici, selon un récent article publié sur glassdoor.com, 6 stratégies efficaces pour neutraliser la bête :

Un emploi pour vous?

Prenez du recul. Bien que l’attitude passive et agressive de votre collègue soit incroyablement frustrante, il est important que vous puissiez comprendre ses motivations. Qu’est-ce qui la pousse à agir ainsi? Son agressivité peut venir de son impression d’être lésée par une situation, menacée ou même offensée. Alors que sa passivité, son refus de communiquer est probablement induit par sa peur de confronter la réalité.

Respirez par le nez. Rien ne sert de monter sur vos grands chevaux. Pour faire face à une personne passive-agressive, vous devez d’abord maîtriser vos propres émotions. Perdre le contrôle ne peut que nuire à votre concentration et votre propre performance au travail. Le but ultime est que vous réussissiez à rendre ces tactiques tout à fait inefficaces et qu’elles ne vous atteignent pas personnellement. Regardez la situation objectivement et tenez-vous en à votre plan de déconstruction.

Jouez franc-jeu. Surtout faites preuve de transparence et d’honnêteté envers votre  collègue « malcommode ». Ne balayez pas le problème sous le tapis.  Abordez directement la question avec elle et faites-lui part de votre désir de régler la situation.

Ayez de l’empathie. L’intelligence émotionnelle est essentielle en milieu de travail, c’est un atout de taille quand vient le temps de gérer les conflits. En faisant preuve d’empathie envers votre collègue, vous ouvrez un canal de communication et favoriser les échanges et une meilleure compréhension entre vous.

Établissez un lien. Une fois que vous avez réussi à endiguer la crise, assurez-vous de construire une relation saine avec elle de façon à éviter qu’un autre conflit n’éclate.

Une vue d’ensemble. Regardez autour de vous. Si d’autres personnes ont des comportements passifs-agressifs au bureau, cela peut indiquer que le problème est systémique et que c’est le moral général des troupes qui est affecté. Questionnez-vous alors sur la culture de l’entreprise et votre intérêt à continuer à œuvrer dans un tel climat.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.