6 indices que vous n’êtes plus heureuse au travail

, par Therese Garceau.

Ça arrive à tout le monde d’avoir une mauvaise journée. Mais quand les choses ne cessent de s’envenimer, et que le cœur n’y est plus, c’est une autre histoire. Explications.

Bien entendu, se lever tous les matins pour aller au boulot, ce n’est pas toujours jojo. Heureusement, on peut tous compter sur un petit moment de rédemption dans la semaine, une matinée mollo ou encore sur la journée de la paye pour se dire qu’au fond ça ne va pas si mal après tout.

Mais là où le bât blesse, c’est lorsque ni les moments de répit, ni les petites fêtes de bureau, ni même votre chèque de paye n’arrivent à vous motiver. Comment donc faire la différence entre un petit creux de vague et une écœurantite aigüe? Le BusinessInsider a récemment publié un petit autodiagnostic pour en avoir le cœur net. Voici donc, quelques signes qui indiquent que vous n’êtes vraiment plus heureuse au boulot :  

Un emploi pour vous?

Tous vos collègues vous tapent sur les nerfs. Personne n’est forcé d’aimer tout le monde et d’être aimé par tout le monde pour être heureux au travail et il y a toujours quelqu‘un au bureau avec qui le courant ne passe pas. Normal. Mais ressentir ce niveau d’animosité envers tout le monde, là, il y a un problème. Si vous vous sentez constamment agressée, il se peut que vous soyez simplement malchanceuse ou alors que la culture de l’entreprise soit vraiment toxique. Ce stress constant ne fait pas que nuire à votre état d’esprit, mais aussi à votre santé globale.

Vous n’êtes pas capable de sentir votre patron. Vous êtes constamment en porte-à-faux avec les décisions de votre patron et complètement en désaccord avec son style de gestion? Le problème est majeur et ne peut que vous déprimer un peu plus chaque jour. Revampez votre CV!

Les dimanches sont vos pires ennemis. Sortir du lit est devenu une lutte quotidienne, une indéfinissable souffrance psychologique?  Cela pourrait être un signe que vous avez vraiment peur d’aller au travail. Et si, de surcroît, vous détestez les dimanches, cela confirme que rien ne va plus et que vous êtes vraiment malheureuse au travail.

Vous n’arrivez pas à vous concentrer. Vous vous asseyez à votre bureau, prête à travailler. Mais quelques heures plus tard, vous réalisez que vous n’avez rien fait outre répondre à vos messages sur Facebook, regarder l’heure sur votre téléphone et fait une petite jasette avec vos voisines de bureau. Si vous êtes une personne généralement compétente, il est fort possible que votre travail ne vous comble tout simplement pas.

Vous passez votre temps à vous plaindre. C’est plus fort que vous. Avec votre famille, vos amies, vous n’arrêtez pas de vous plaindre et de pester contre votre travail. À vrai dire, vous consacrer le plus clair de votre temps et de vos énergies à expliquer à quiconque vous croise, à quel point votre job est pourri. Sachez que vous plaindre n’arrange en rien votre situation et vous garde dans l’inaction. Cessez de chialer et agissez!

Vous ne voyez jamais vos amis et votre famille. Votre travail est si omniprésent dans votre vie que vous n’avez plus le temps de voir votre famille et vos amis. Aucun boulot ne mérite que vous vous priviez de la présence des êtres qui comptent le plus pour vous. Comme tout le monde, vous avez besoin de cet équilibre travail-famille pour être heureuse.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.