-->

6 lois du temps pour optimiser votre efficacité

, par Louise Proulx.

Arrêtez de rêver! Une journée ne comptera jamais plus de 24 heures. Pour augmenter votre efficacité, vous ne pouvez pas étirer le temps, mais vous pouvez toujours vous fier aux lois.

Les jours se suivent et sont toujours aussi exigeants en tâches à accomplir. Pour plusieurs d’entre nous, réussir à remplir toutes nos responsabilités dans une journée est un véritable casse-tête.

Par chance, des spécialistes et des chercheurs tels que Sune Carlson, Vilfredo Pareto ou Ivan Illich ont travaillé fort pour venir à notre secours. Voici six lois qu’ils ont élaborées pour nous permettre de gagner en temps et en efficacité.

Un emploi pour vous?

1. La loi de Murphy

Vous connaissez cette citation : « Une tâche prendra toujours plus de temps qu’on ne l’imagine. Et ce qui peut mal tourner tournera mal »? Elle nous vient de l’ingénieur américain Edward Murphy qui en avait fait le constat lors d’une de ses nombreuses expériences. Celle-ci s’était mal passée parce que les capteurs avaient été montés à l’envers.

Concrètement, ce que cette loi indique, c’est qu’il vaut mieux ne pas trop remplir votre agenda. Prenez soin d’allouer toujours plus de temps dans votre horaire pour les tâches à accomplir (à moins que vous ne fassiez ces tâches les doigts dans le nez!) et laissez des périodes de temps libres dans votre horaire.

2. Loi de Carlson : limitez les interruptions

« Le pire ennemi de la productivité au travail, c’est l’interruption. » C’est à la conclusion qu’est arrivé l’économiste suédois Sune Carlson après avoir étudié le travail des managers au début des années 50. Il a constaté qu’ils étaient dérangés dans leur travail en moyenne toutes les 20 minutes. Imaginez aujourd’hui! De plus, il a aussi remarqué que ça prend trois minutes pour se concentrer à nouveau à fond dans une tâche lorsqu’elle a été interrompue.

Concrètement, ça veut dire que vous devez limiter toutes les interruptions en désactivant les signaux sonores ou visuels de l’arrivée de messages autant sur votre ordinateur que sur votre téléphone. Aussi, si vous avez besoin d’une grande concentration pour une tâche quelconque, n’hésitez pas à fermer la porte de votre bureau ou à avertir les collègues de passer vous voir plus tard. l

3. Loi de Pareto : focalisez-vous sur l’essentiel

« 80 % des richesses sont détenues par 20 % de la population. » C’est le constat auquel est arrivé l’économiste italien Vilfredo Pareto en 1906. Devenue empirique, cette loi se vérifie dans tous les domaines. Dans le monde de l’entreprise, cela signifie que 80 % des résultats sont issus de 20 % du travail effectué.

Concrètement, cela veut dire que vous devriez commencer votre journée en effectuant les 20 % de tâches qui produiront 80 % des résultats. Vous vous occuperez de lire vos courriels plus tard dans la journée! Aussi, pensez à déléguer les tâches que d’autres peuvent accomplir.

4. Loi de Parkinson : fixez-vous des délais

« Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement », cette loi a été promulguée par l’historien et essayiste britannique Cyril Northcote Parkinson.

Concrètement, cela veut dire que, même si vous disposez de beaucoup de temps pour accomplir une tâche, vous ne finirez pas avant que le sablier se soit vidé. C’est pourquoi, vous devez vous fixer des délais, sinon vous n’en finirez plus de terminer vos tâches.

5. Loi D’illich : accordez-vous des pauses

« Au-delà d’une certaine durée, on devient moins productif, voir contre-productif. » C’est le penseur autrichien, Ivan Illich, décédé en 2002, qui a énoncé cette loi du rendement au bureau. Il semblerait que la concentration optimale pour une tâche est d’en moyenne 45 minutes.

Concrètement, cela veut dire que vous devez vous lever de temps en temps, vous étirer un peu, aller prendre de l’air… Surtout, ne mangez pas sur le coin de votre bureau prétextant que vous n’avez pas le temps de vous arrêter, c’est contreproductif! .

6. Loi de Laborit : faites le plus difficile en premier

Celle-la, vous la connaissez sans doute, c’est « la loi du moindre effort ». Elle a été énoncé par le biologiste Henri Laborit qui en est venu à la conclusion que l’homme est doté d’un programme biologique de survie qui lui fait rechercher le plaisir d’abord pour contrer le stress. On a donc tous une tendance naturelle à repousser les tâches difficiles ou ennuyeuses jusqu’à la dernière minute.

Concrètement, cela veut dire que vous devriez commencer votre journée par la tâche « crapaud », celle qui est le plus difficile ou que vous avez le moins envie de faire. Après, votre journée vous semblera beaucoup plus agréable.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • ZSA
  • Desjardins
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.