6 questions incontournables d’une bonne négociation salariale

, par Catherine Lemire.

 

Négocier son salaire est parfois intimidant. Voici 6 questions que vous devez absolument poser afin d’entamer la discussion.

C’est écrit partout, tout le monde le sait : les hommes négocient plus facilement leur salaire que les femmes. Loin de nous l’idée de verser de l’eau au moulin de la guerre des sexes, nous désirons plutôt aider nos lectrices à surmonter leurs craintes et (enfin !) obtenir un salaire juste et équitable.

Un emploi pour vous?

Avant de vous lancer dans une discussion de fond sur votre salaire avec votre patron (ou votre futur employeur), voici les 6 questions, proposées par Glassdoor, pour lesquelles vous devez obtenir une réponse claire pour connaître le cadre de négociation.

« Cette offre est-elle négociable ? »

C’est l’information que vous devez obtenir en tout premier lieu. Si ce ne sont que certains éléments de l’offre qui peuvent être sujets à discussion, ce sont sur ceux-ci que vous devez concentrer votre énergie. Si l’offre est entièrement négociable, évaluez dans quelle échelle salariale vous serez à l’aise. Assurez-vous d’y inclure le salaire moyen à votre type de poste.

« Outre le salaire de base, quels autres avantages peuvent être négociables ? »

Sachez ce qui se trouve sur la table de négociation. Plusieurs éléments peuvent se négocier : les assurances médicaments, l’aide financière pour les activités sportives, les congés payés, les vacances, les dépenses de déménagements, les différentes contributions, etc. N’oubliez pas que de nombreux avantages ne se calculent pas, comme l’horaire flexible et le télétravail. Sans avoir de répercussion financière directe, la qualité de vie s’en trouve augmentée. N’oubliez pas de connaître les différents bonus.

« Comment avez-vous calculé ce montant ? »

Voici une stratégie qui vous permettra de savoir si le salaire est négociable sans le demander en tant que tel. La réponse vous permettra de savoir si l’offre que l’on vous fait répond à des critères rigides et habituels de l’entreprise, comme les diplômes et les années d’expérience, ce qui ne vous ouvre pas la porte bien grande pour une négociation éventuelle. Cependant, vous pouvez aussi, de cette façon, savoir que cette offre est une proposition pour lancer la discussion.

« Quelles sont les possibilités d’augmentations de salaire ou de promotions ? »

Que le salaire soit négociable ou non, c’est important de connaître les possibilités d’augmentations de salaire ainsi que les promotions. Demandez à quelle fréquence les évaluations ont lieu et les augmentations sont émises. Un salaire de base moins alléchant peut devenir intéressant avec ce renseignement.

« Quels indicateurs de performance utilisez-vous pour évaluer la réussite de vos employés ? »

Cette information est plus qu’importante à savoir pour négocier votre augmentation. Elle vous donne aussi un indice sur ce que l’employeur considère comme important. Prouvez que vous répondez à ces critères et la négociation se déroulera aisément.

« Pouvez-vous m’envoyer votre offre salariale par écrit ? »

La discussion est terminée et a tourné en votre faveur. C’est merveilleux. Mais le vent peut encore tourner. Ne jetez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Rien ne vaut une proposition écrite. Vous pouvez aussi envoyer un courriel contenant la proposition et demander de confirmer l’information. Une preuve écrite est toujours plus sûre qu’une simple poignée de main.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
  • La Presse
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.