7 conseils pour survivre à une crise de panique au travail

, par Florence Tison.

Pour cesser d’avoir peur des crises de paniques, la clé est de comprendre ce qu’il se passe dans votre corps.

Subir une crise de panique au travail est une expérience éprouvante et humiliante. Comment demeurer professionnelle alors qu’on est étourdie, tremblante et transpirante?

Voici au moins une bonne nouvelle : les crises de panique ne durent pas bien longtemps. La psychiatre Colleen D. Cira affirme que l’intensité de la crise de panique diminue après 10 minutes à peine. Ces 10 minutes peuvent toutefois sembler autant de siècles lorsque le coeur veut sortir de sa poitrine.

Un emploi pour vous?

Il y a heureusement quelques trucs pour aider votre crise de panique à passer, comme ces sept techniques recommandées par le magazine Fast Company.

1. Comprendre ce qu’est une crise de panique

Bien que les causes de la crise de panique ne soient pas toutes connues, les experts savent que c’est une exagération de la réponse normale du corps face au stress. Le corps se prépare à se battre ou à fuir en pompant du sang de plus en plus rapidement pour préparer les muscles. L’adrénaline et le cortisol se répandent dans votre corps. Les symptômes peuvent se manifester sous la forme de l’accélération du pouls, de respiration saccadée, d’étourdissements et de compression de la poitrine.

Comprendre ce qui se passe et vous répéter que vous n’êtes pas en danger peut vous aider à passer au-travers de la crise de panique. Rassurez-vous : vous n’êtes pas en train de faire une crise cardiaque, de devenir folle ou de mourir.

2. Dites-vous que ça va passer

Lorsque vous vous rendez compte que vous faites une crise de panique, vous répéter que vous comprenez ce qui vous arrive et que vous pouvez passer au-travers peut vous donner un fier coup de main. Concentrez-vous sur votre respiration et dites-vous que ça va passer.

3. Levez-vous

Si vous sentez une crise de panique se pointer le nez, changez de pièce. Allez prendre une marche, dirigez-vous aux toilettes ou trouvez un autre endroit où vous êtes plus confortable.

Tout ça est assez facile si vous êtes assise à votre bureau, mais on ne sait jamais quand la crise de panique se déclarera. Si vous êtes dans une pièce bondée où l’on vous connaît, comme une salle de conférence, sortir peut ne pas faire partie des options.

On conseille alors de se concentrer sur sa respiration et sur des pensées positives en attendant que l’orage passe.

4. Concentrez-vous sur autre chose

S’il ne vous est pas possible de quitter le lieu où vous vous trouvez, essayez à tout le moins de le quitter mentalement. Concentrez-vous sur tout sauf sur le sentiment d’oppression que la crise de panique vous inflige. Pensez à quelque chose de drôle, ou demandez qu’on vous conte une blague!

5. Concentrez-vous sur votre respiration

Respirez lentement par votre nez, gardez votre bouffée d’air quelques secondes, puis expirez toujours par votre nez.

6. De l’eau froide

Vous asperger les mains et le visage d’eau froide peut diminuer la température de votre corps et par le fait-même, baisser votre rythme cardiaque. Il fait froid dehors? Allez prendre une marche. Ça va vous aider.

7. Ne cachez pas votre crise de panique

Tenter de dissimuler votre crise de panique pourrait vous causer encore plus de stress et empirer la situation. Si vous êtes souvent sujette à de telles crises, pensez à en avertir un collègue en qui vous avez confiance : cela pourrait vous faire sentir plus à l’aise. Si les crises sont fréquentes, pensez à en glisser un mot à un professionnel de la santé.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.