-->

9 signes que vous serez la prochaine à être congédiée

, par Catherine Lemire.

Un petit lundi matin comme tous les autres, vous rentrez au bureau et la sécurité vous arrête aux portes de l’ascenseur. Vous devez attendre en bas votre boîte d’affaires personnelles et repartir chez vous.

Autre scénario : une angoisse prend naissance au creux de votre estomac un jour, comme ça, sans prévenir et ne cesse de grossir depuis. Vous sentez qu’on vous indiquera la porte bien vite, mais vous n’avez aucun indice qui vous permette de valider cette intuition.

Voici, proposés par Assistant Edge, les 9 signes avant-coureurs d’un congédiement :

Un emploi pour vous?

1. Votre patron vous évite

Votre patron commence à vous éviter et coupe court à toute conversation vous concernant. De plus, vous constatez que son visage change dès qu’il vous voit.

2. Votre salaire est réduit ou en retard

Un retard sur une paie ou une réduction de salaire peuvent s’expliquer de 3 façons :
a. L’entreprise est endettée.
b. Vous êtes punie à cause d’un mauvais comportement.
c. Vous serez remerciée sous peu.

Dans un cas comme dans l’autre, ça augure mal et vous devrez encaisser un congédiement à plus ou moins long terme.

3. L’entreprise a été vendue ou fusionnée

S’il y a quelque chose de difficile à vivre avec la vente d’une entreprise ou la fusion de celle-ci avec une autre, c’est qu’il y a souvent des congédiements en fin de compte. Dans ce cas, les employés n’ont aucun contrôle sur leur avenir. Aussi bien commencer à chercher autre chose tout de suite.

4. On vous tient dans le silence

Si, normalement, vous êtes au courant de renseignements confidentiels, que vous êtes l’une des premières à obtenir de l’information sur les dossiers et que, du jour au lendemain, vous n’êtes plus au courant de rien ni impliquée dans les nouveaux projets, vous devriez être alertée : ça sent le congédiement.

5. Votre patron vient d’être remercié ou a quitté l’entreprise

Lorsque votre supérieur immédiat vient de se faire montrer la porte, vous devez être particulièrement vigilante pour garder votre poste. Surtout si c’est cette personne qui vous avait engagée. Le nouveau patron a peut-être quelqu’un en ligne de mire, lui aussi.

6. On vous remise sur la tablette

C’est très mauvais signe quand on allège un peu trop vos tâches et responsabilités. On est loin de la promotion. Les tâches réparties ailleurs, vous serez inutile sous peu. Une entreprise n’aime pas payer pour un employé inutile.

7. On réquisitionne votre espace de travail

L’entreprise accueille un partenaire d’affaires ou un invité pour une certaine période de temps et votre espace de travail est réquisitionné pour l’accommoder. Si l’on vous chasse de votre bureau régulièrement, attendez-vous à ce que la prochaine fois soit définitive.

8. Tout ce que vous faites irrite votre patron

Tout ce que vous faites, toutes vos manières de faire en tout point, en tout temps et en tout lieu vous est reproché. Votre employeur commence même à vous réprimander pour des banalités et des raisons illogiques.

9. On vous assigne une tâche très difficile sans soutien et vouée à l’échec

Quand votre patron vous affecte à une tâche impossible sans ressource, le sentiment d’être jetée aux loups est loin d’être le fruit de votre imagination. C’est une stratégie reconnue de donner à un employé une responsabilité trop grande pour ses capacités afin que celui-ci tombe dans le piège et soit incapable de relever le défi.

Bref…

Si vous vivez deux situations décrites ci-dessus ou plus, vous êtes probablement au bout de la planche de salut. Commencez tout de suite votre recherche d’emploi.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Télé-Ressources
  • ZSA
  • Modulis
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.