Êtes-vous victime de “bore out”?

, par Theodora Navarro.

Au début, c’était chouette : nouveau boulot, nouveau salaire après, peut-être, une longue période de chômage, et des journées enfin occupées. Et puis l’enthousiasme a laissé la place à l’ennui : vos tâches sont routinières et votre quotidien se répète inexorablement jour après jour sans que vous ne parveniez à trouver un intérêt à votre travail. Non seulement vous êtes de moins en moins consciencieuse mais vous traînez de plus en plus les pieds pour vous rendre au travail. La dépression vous guette? Oui, peut-être! Car vous êtes probablement en bore-out, le nouveau mal des travailleurs.

Plusieurs causes existent :

– Des tâches répétitives. Une standardiste assignée au téléphone, une réceptionniste qui attend le client, si certains de ces postes revêtent en réalité bien plus de responsabilités que le titre ne le laisse supposer, d’autres obligent les personnes qui les occupent à s’adonner à des tâches quotidiennes très répétitives.

Un emploi pour vous?

– La surqualification. C’est le quotidien de beaucoup d’adjointes, notamment celles qui possèdent beaucoup d’expérience. Parce que les employeurs ne veulent pas toujours faire appel à des adjointes possédant plus de 20 ans d’expérience, en raison du salaire qu’elles seraient en droit de demander, celles-ci sont contraintes de postuler pour des emplois en dessous de leurs compétences. Une fois embauchées, elles se retrouvent alors confrontées au cercle infernal de l’ennui, car les tâches qu’elles doivent accomplir ne leur demandent pas d’approfondir leurs connaissances.

L’entreprise responsable

Généralement, les spécialistes considèrent que l’entreprise est directement responsable de cet état d’ennui et du désengagement que connaissent certains employés. Un nom a été mis sur cette maladie dès 2007. En 2009, une employée témoignait auprès du journal La Presse de sa longue descente aux enfers : d’abord l’enthousiasme et l’envie de relever de nouveaux défis, puis la prise de conscience quand elle s’est rendue compte que ses employeurs ne remarquaient même pas sa proactivité. Lorsqu’elle leur a souligné qu’elle avait du temps pour de nouvelles tâches ou de nouveaux projets, on lui a confié quelques tâches administratives de routine. Le point qui a tout fait basculer.

Parfois, les employés en bore-out passent pour paresseux. Car à force de sombrer dans l’ennui, ils ne parviennent plus à s’enthousiasmer pour de nouvelles tâches et font tout pour éviter qu’on leur en impose. Vous vous sentez concernée? Un seul mot d’ordre : réagissez! Demandez un rendez-vous à votre patron et évoquez avec lui la nécessité de vous épanouir à travers de nouveaux projets. S’il ne semble pas comprendre ou ne peut rien vous proposer, alors il est peut-être temps de chercher un nouvel emploi ailleurs…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Desjardins
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.