La vengeance au bureau, une bonne idée?

, par Secretaire-inc.

Une personne vous a humilié devant tout le monde. La tentation est grande de vouloir se venger, de faire justice soi-même. Pour vous, il faut absolument laver l’affront pour vous sentir mieux. Mais la vengeance est-elle la seule voie possible?

Mireille Bond, adjointe administrative au Conseil syndical des professionnels du gouvernement du Québec, raconte qu’il y a quelque temps, alors qu’elle revenait d’un congé de maternité, il avait été prévu qu’elle travaille 4 jours/semaine pour 2 ans.

Une de ses collègues avait alors pris un malin plaisir à lui faire de petits commentaires mesquins sur son temps de travail. Étant serviable de nature, Mireille s’est proposée quelquefois pour faire une partie du travail de cette collègue durant les vacances de celle-ci.

Un emploi pour vous?

«À son retour, elle m’a accusé de vouloir lui voler sa job, ce qui était totalement faux». Mireille ajoute que : «Cela me mettait sérieusement en colère, alors même que j’étais proche de cette collègue».

Conciliante, elle a voulu lui parler pour mettre les choses au clair, mais il n’y avait rien à faire. «J’ai alors pris la décision de ne plus lui adresser la parole. Après 3 mois de silence radio, elle est venue d’elle-même s’excuser».

La spirale sans fin

On dit souvent que la vengeance ne s’arrête pas, que la surenchère hante chacun des belligérants. Très souvent, c’est une véritable guerre de haine qui se produit au bureau, forçant les responsables à prendre des décisions malheureuses.

Pour Monik Valois, il est souhaitable de réfléchir et d’intervenir avant le pourrissement car la vengeance est une bien mauvaise conseillère. Pour elle, l’idéal serait de s’asseoir avec la personne concernée pour assainir le climat.

«Dans le cas où vos efforts sont vains, là oui, il faut penser à voir ses supérieurs, son patron, histoire de faire une sorte de médiation.»

Secrétaire-réceptionniste pour une firme d’arpentage, Monik estime que la vengeance n’est jamais une bonne alliée, il faut toujours réfléchir et intervenir avant que la situation ne dégénère, autrement la zizanie va pourrir le climat du bureau.

La meilleure solution

Vous êtes plusieurs à dire que le mieux est encore de laisser tomber, tout simplement. Adopter une totale indifférence est aussi une réponse. En poursuivant votre route, vous montrer que l’autre ne pourra pas vous atteindre.

Pour Anne-Marie LeBel, secrétaire médicale, tout est dans l’attitude. Si vous vous montrez plus intelligente que votre intimidateur, tôt ou tard, il va se morfondre dans son coin.

Anne-Marie a elle aussi vécu des péripéties avec ses collègues. « A un moment, je ne voulais même plus retourner au travail le lendemain… Mais j’ai gardé la tête haute, et j’y suis retournée, de bonne humeur, j’ai même offert des biscuits à tout le monde». L’estomac est un allié de poids.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.