-->

Patron : 4 erreurs de débutants à éviter

, par Therese Garceau.

Diriger une équipe, prendre des décisions importantes pour l’entreprise, embaucher, congédier, bâtir une dynamique avec de nouveaux collaborateurs… Devenir patron pour la première fois comporte une certaine part d’inconnu et peut parfois aussi réserver son lot de surprises.

Une chose est sûre, on ne naît pas gestionnaire, on le devient. Et selon les statistiques, près de 50 % des gestionnaires recrues échouent dans leur nouveau rôle dans la première année de leur nomination.

Alors maintenant que vous avez le titre, le salaire et les avantages du gestionnaire, il faut apprendre à jongler avec la réalité quotidienne et les obligations qui viennent avec votre nouvelle fonction. Un récent article de la coach et blogeuse Natasha Burton, publié sur themuse.com, retrace certaines des erreurs les plus fréquentes que commettent les nouveaux patrons et que vous devez absolument éviter de reproduire :

Un emploi pour vous?

Erreur 1 – Vouloir être aimé à tout prix. Vous êtes nouvellement en poste et la dernière chose que vous souhaitez c’est que vos employés, qui hier étaient peut-être même vos collègues, vous rejettent ou ne vous trouvent pas assez cool. Danger. Le rôle du patron ami-ami est un piège qui guette tous les nouveaux gestionnaires. Vous ferez l’unanimité comme gestionnaire si vous apprenez à connaître vos employés et à les motiver.

Erreur 2 – Ne pas annoncer vos couleurs. Pour être efficace et performante, votre équipe a besoin d’une direction claire. Dès votre entrée en poste, faites connaître votre plan d’action et vos objectifs à court, moyen et long terme. Des employés qui se sentent impliqués seront davantage disposés à vous suivre et à donner le maximum d’efforts pour répondre à vos attentes.

Erreur 3 – Vous ne déléguez pas assez. Un des plus grands pièges dans lequel tombent beaucoup de nouveaux patrons est celui de vouloir trop en faire. Évitez de surcharger votre horaire en effectuant des tâches qui sont dévolues à votre équipe. Comme directeur vous avez déjà fort à faire. Déléguez, c’est votre rôle!

Erreur 4 – Pas de rétroaction. Vous mettez des efforts à mobiliser votre équipe, vous faites part de vos objectifs et donner vos instructions clairement. C’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Pour garder le moral des troupes au plus haut, vous devez effectuer des suivis réguliers des projets en cours. Rencontrez vos employés à différentes phases d’un projet, donnez une rétroaction à chacun des membres de l’équipe impliqués. Chacune de ces rencontres vous permet non seulement de vérifier la progression des travaux, de valider le respect des échéanciers mais, encore plus important, de rectifier le tir au besoin. Montrez votre appréciation à chaque fois que vous en avez l’occasion. Un bon leader, c’est d’abord un gestionnaire qui sait remercier ses collaborateurs et valoriser les efforts de chacun des membres de son équipe.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Modulis
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Gowling GLW
  • Télé-Ressources
  • ZSA
Inscrivez-vous à l'infolettre
et recevez les derniers articles et les dernières offres d'emploi.
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.