Relations entre collègues : faites le bilan !

, par Secretaire-inc.

Jusqu’à la fin du mois de janvier, l’heure est encore aux bilans. Cette semaine, je vous propose d’analyser vos relations professionnelles.

Contrairement à vos relations amicales, que vous choisissez, les relations professionnelles sont imposées. Il est tout à fait normal que vous vous entendiez mieux avec certains collègues et que, avec d’autres, ce soit couci-couça.

Évidemment, il faut considérer la compatibilité des caractères, les personnalités plus ou moins difficiles sans oublier les humeurs de chacun au quotidien. Le niveau de stress, plus ou moins élevé, influe également sur votre état d’esprit. Il va de soi qu’en période intense de stress les relations seront plus tendues et que l’impatience sera exacerbée.

Un emploi pour vous?

Lorsque je parle de bilan relationnel, je fais allusion davantage à votre manière d’interagir avec vos collègues. Douceur, docilité, agressivité, impatience, et j’en passe, sont autant de façons de vous adresser à une collègue ou un patron. Est-ce que certaines personnes font naître chez vous de l’agressivité et, si oui, pourquoi? De même, est-ce que vous craignez une patronne et que vous accumulez autant de colère que ses nombreuses demandes? Dans un cas comme dans l’autre, le mieux pour interagir adéquatement est certainement de rester soi-même.

Rester soi-même : la clé de relations saines

Afin d’éviter de vivre des malaises intérieurs, il est important de ne pas jouer de rôle. Il ne sert à rien de simuler les tolérantes et les dociles si vous ne l’êtes pas. Il s’agit de simplement exprimer que votre qualité numéro un n’est certainement pas la tolérance, mais que vous faites des efforts pour vous améliorer.

Rester soi-même veut dire annoncer ses couleurs, du genre : «Aujourd’hui, je ne suis pas dans mon assiette, je suis stressée ou fatiguée!» Ce style de mise en garde informelle oriente vos collègues sur leur manière d’interagir avec vous durant la journée.

Jouer à ce que vous n’êtes pas, voilà un stress bien inutile. Restez vous-même, vos relations interpersonnelles ne s’en porteront que mieux. Faire le bilan, c’est analyser la qualité de vos échanges professionnels, observer comment vous vous sentez face à l’équipe de travail.

Quels sont vos inconforts? Pourquoi est-ce ainsi? Est-ce que je laisse ma collègue me parler sur un ton sec simplement pour éviter la zizanie? Est-ce que je suis agressive avec la nouvelle en poste? Est-ce que j’endure mon patron? Le plus important, cependant, est de rester professionnelle tout en étant soi-même. La qualité de vos journées est directement proportionnelle à la qualité de vos relations.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.