Affirmez-vous!

, par Louise Proulx.

Pour réussir dans sa vie professionnelle, comme dans la vie en général, il faut savoir s’affirmer. L’affirmation de soi est la clé qui ouvre la porte à des relations riches et harmonieuses. Sans elle, difficile de réussir à se faire écouter et respecter.

Au bureau, s’affirmer c’est savoir refuser ou demander, savoir défendre son point de vue, gérer des conflits ou négocier. Bref, cela se résume à prendre sa place tout en contrôlant ses émotions et en gardant une bonne relation avec ses collègues et ses supérieurs.

L’affirmation de soi n’est pas un trait de caractère inné. On l’apprend en évoluant dans la vie et en s’entraînant. Les études ont clairement démontré les effets positifs de l’entraînement.

Un emploi pour vous?

Voici quelques techniques toutes simples pour apprendre à s’affirmer :

Répétez

Répétez votre affirmation autant de fois qu’il le faut sans vous justifier, en restant courtoise et gentille.

« Non, vraiment, je vous remercie mais votre proposition ne m’intéresse pas…
-Mais Madame […]
-Vraiment, je vous assure que votre proposition ne m’intéresse pas, je suis désolée… »

Parlez avec sincérité

« Écoute, je suis désolée, je ne voudrais pas que tu le prennes mal parce que je tiens à garder une bonne relation de travail avec toi, mais je ne pourrai pas te remplacer cette semaine. »

Demandez positivement

Ne donnez pas d’ordre directement et ne faites pas de reproche.

« Ce serait gentil de m’aider à terminer ce dossier, ça m’arrangerait beaucoup. »
Plutôt que: « Aide-moi à terminer ce dossier. »

Ne tournez pas autour du pot

Utilisez un langage direct et précis sans justifications ou explications inutiles.

« J’aimerais vraiment obtenir ce poste de secrétaire de direction.»
Plutôt que: « Tu vois, je pense que je me plairais bien en tant que secrétaire de direction, en plus personne n’a l’air de vouloir ce poste en ce moment, et puis je travaillerais souvent et j’aime plutôt ça moi… »

Reconnaissez vos torts

À partir du moment où vous reconnaissez avoir fait une erreur, mentionnez-le sans ajouter de justifications ou d’excuses inutiles ou bidons.

« Je suis arrivée en retard et cela retarde tout le monde, j’en suis consciente. »

Questionnez directement

En posant une question vous aiderez votre interlocuteur à préciser sa pensée.

« J’ai besoin d’un renseignement précis : quand et à quel endroit nous réunissons-nous ? »

Aidez à trouver des solutions

Vous ne pouvez pas rendre le service que le patron vous demande ? Aidez-le à trouver une solution.

« Je ne peux malheureusement pas faire des heures supplémentaires cette semaine, je sais que c’est plate parce qu’il y a beaucoup de boulot. Avez-vous pensé à faire travailler Mathilde ? Elle a besoin de faire des heures supplémentaires en ce moment. En plus, elle travaille vraiment bien. »

Désarmez la colère

D’abord calmez-vous et adoptez une attitude paisible. Mais restez ferme !

« Ta lettre est bourrée de fautes. Tu ne sais vraiment pas écrire !
– Je ne comprends pas exactement où vous avez vu des fautes. Pourriez-vous me les indiquer? Je comprends très bien votre colère. Par ailleurs, c’est très désagréable de se faire parler comme ça même si vous êtes mon patron. Vous comprenez ? »
-Oui tu as raison, excuse moi, je vais t’expliquer pourquoi je suis en colère… »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.