Aimeriez-vous travailler à temps partiel ?

, par Louise Proulx.

Avec les enfants et leurs devoirs, les courses pour le souper et les tâches ménagères, vous voilà à bout de souffle. Bref, le travail à temps plein ne vous convient plus. Pour retrouver une bonne qualité de vie, vous en êtes venue à la conclusion que travailler à temps partiel vous aiderait davantage à tout concilier.

La revue Coup de pouce a fait appel aux conseils de Marianne Roberge, présidente et conseillère en conciliation travail-famille chez KOEVA, pour savoir comment être certaine de votre décision et comment vous devriez aborder le sujet avec votre patron. Voici ses recommandations.

Bien y penser

Un emploi pour vous?

Ne prenez surtout pas cette décision sur un coup de tête. Faites bien le tour de la question avant d’aller frapper à la porte du patron. De quoi avez-vous réellement besoin ? Discutez avec votre conjoint, envisagez différents scénarios afin d’être certaine que le travail à temps partiel est la meilleure solution dans votre cas. On ne sait jamais, peut-être que si vous partez du boulot 15 minutes plus tôt, vous éviterez le trafic et gagnerez, par le fait même, le temps qui vous manque pour vous sentir bien et moins stressée

L’entretien avec le patron

Vous avez tout bien considéré et êtes maintenant convaincue à 100 % que travailler à temps partiel est la formule gagnante dans votre situation. Ne vous précipitez pas sur votre patron dans le corridor pour lui annoncer vos intentions, ça pourrait l’agresser. Prenez plutôt rendez-vous avec lui en lui mentionnant que vous aimeriez discuter de quelques chose d’important.

Avant votre rendez-vous, préparez-vous bien. Vous aurez à démontrer de l’assurance ! Faites la liste des raisons qui vous ont poussée à prendre cette décisions. Votre patron aura plus tendance à répondre à vos besoins si vos explications sont claires, posées et réalistes.

Vos motivations

Non seulement, vos motivations devraient être basées sur du concret, mais tentez de penser à des façons de rendre le changement demandé facilement envisageable et pas du tout contraignant pour l’entreprise en précisant, par exemple, que vous êtes prête à former une autre personne sans problème. Votre patron doit sentir que vous aimez votre travail et que vous y tenez.

Dernière chose, attention à la brusquerie ! N’arrivez pas avec un plan trop précis de comment devrait s’opérer le changement. Laissez le temps à votre supérieur de prendre conscience de votre requête et d’y réfléchir un peu.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.