Apprendre de ses erreurs

, par Secretaire-inc.

Souvent, il s’agit de petites choses qu’il est possible de pardonner aisément. Très peu de patrons vous mettraient à la porte pour ne pas retourner un appel rapidement lorsqu’il y a déjà plusieurs autres personnes à rejoindre.

D’autres erreurs sont plus sérieuses et viennent miner votre crédibilité au bureau. Avoir manqué de tact envers un client, facturer le mauvais montant pour un service rendu ou perdre un mandat important sont des fautes plus sérieuses et, lorsqu’elles se répètent, conduisent parfois au congédiement.
Il est donc important d’apprendre de ses erreurs si on ne désire pas les répéter et devenir un employé à problème. Cependant, il est tout aussi important de comprendre que c’est par les erreurs qu’on apprend son métier. Comme le disait Oscar Wilde : « L’expérience, c’est le nom que chacun donne à ses erreurs.

Pour apprendre de nos erreurs, nous devons prendre le temps de les examiner, de découvrir quelles en ont été les causes. Sans cet examen, nous n’évoluons pas. Nous pourrions accumuler des années dans le même boulot et continuer à répéter nos erreurs des premières années clopin-clopant, sans trop le réaliser.

Un emploi pour vous?

Malheureusement, trop de personnes ne peuvent admettre leurs erreurs. Il leur devient donc impossible de réfléchir sur leurs causes et d’apprendre ainsi à les éviter pour devenir plus efficaces. Fréquemment, la façon dont ils sont supervisés est en cause.

En effet, certains patrons croient que leur rôle principal est de surveiller les employés afin d’empêcher les erreurs de se produire et de corriger les employés fautifs, ce qu’ils font avec un zèle excessif. Ils encouragent alors leurs employés à dissimuler leurs erreurs au lieu d’apprendre d’elles.

Ces patrons doivent se rappeler que l’être humain est faillible, même dans les meilleures des circonstances, et que les erreurs sont donc inévitables. Au lieu de chercher à les éviter à tout prix, vaut mieux simplement les reconnaître quand elles se produisent et prendre l’attitude du coach. Il s’agira alors d’aider l’employé à découvrir la cause de l’erreur et à trouver ensemble les moyens de l’éviter à l’avenir.

^Que faire si vous avez commis une grosse bourde ?
1. Acceptez simplement que vous avez commis une erreur.
Il ne sert jamais à rien de se raconter des histoires.
2. Faites-en l’historique. Quels sont les événements qui ont conduit à l’écart ? Comment cette erreur s’est-elle donc produite ?
3. Demandez-vous ce que vous auriez pu faire autrement pour l’éviter. Parfois, il suffit de petits changements pour prévenir de gros problèmes. Par exemple, vous pourriez accomplir vos tâches les plus difficiles, lorsque le risque d’erreur est plus élevé, à un moment de la journée où les interruptions sont moins nombreuses.
4. Votre erreur est-elle un symptôme d’une difficulté plus importante ? Par exemple, avez-vous plus de travail que vous êtes en mesure d’accomplir ? Manquez-vous de compétences pour accomplir certaines de vos tâches ? Ces difficultés conduiront inévitablement aux erreurs !
5. Cherchez l’aide d’un coach ou d’un confident qui a connu les mêmes difficultés. Souvent, une autre personne a déjà trouvé la solution à votre problème.
6. Rappelez-vous qu’une erreur n’est pas le signe précurseur d’une catastrophe. L’erreur est un évènement normal qui offre une occasion d’apprendre. C’est seulement si vous refusez cette occasion et que vous répétez toujours les mêmes erreurs que des conséquences fâcheuses sont plus probables.^



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.