Au secours, mon patron me déteste !

, par Catherine Lemire.

Dans ce genre de conflit, rien ne sert de scruter l’ennemi à partir de sa tranchée et de tenter de le prendre en défaut. Il est votre supérieur, il est en position de force et, à moins d’une situation qui sorte franchement de l’ordinaire, vous ne gagnerez pas. Malheureusement. Votre position vous oblige à lever le drapeau blanc et à faire les premiers pas. Le site Jobat.be publie quelques conseils pour affronter la situation :

Comment puis-je faire mieux ?

Votre patron n’est pas satisfait de vous. Ce qu’il vous répondra sera probablement difficile à entendre, mais vous devez lui demander : « Comment puis-je m’améliorer ? » Cette question s’oriente vers le positif, le constructif. Par contre, votre patron pourra aussi en profiter pour souligner quelques aspects négatifs.

Un emploi pour vous?

Entendez-les. Écoutez-les. Gardez cependant en tête que vous avez pris le contrôle de la situation, vous avez ouvert le dialogue et vous pourrez donner suite à ces remarques. Le but de votre démarche doit rester le même du début à la fin : vous voulez améliorer votre relation.

4 trucs importants à retenir

Laissez de côté vos émotions

L’idée n’est pas d’aller se disputer. Entamer cette discussion remuera vos émotions et les siennes et vous laissera tous les deux déstabilisés pour les prochains jours. Sans être entièrement détachée, agissez de manière professionnelle.

N’imaginez pas le pire

Vous prenez rendez-vous, vous avancez vers son bureau et voilà que votre tête s’imagine une quantité effrayante de scénarios plus horribles les uns que les autres. Arrêtez-vous et prenez le temps de respirer. Vous devez vous concentrer sur l’aspect constructif de la démarche. Si vous paniquez, vous n’agirez pas correctement et vous interpréterez ses paroles n’importe comment.

Ne soyez pas sur la défensive

Votre patron vous passe un commentaire négatif ? Ne cherchez pas à vous défendre à tout prix, vous allez vous enliser. Jouez profil bas, admettez vos erreurs (tout le monde en fait, vous n’êtes pas parfaite non plus) et apprenez de celles-ci. Le passé est derrière vous, évaluez comment bâtir l’avenir.

N’utilisez pas le courriel

Oubliez tout de suite le courriel. Quant au téléphone, ne l’utilisez que dans des cas sortant de l’ordinaire comme une distance géographique importante entre le bureau de votre patron et le vôtre (Montréal-Toronto, par exemple. Pas 2e et 5e étage). Rien ne vaut une bonne discussion face à face pour éviter toute mauvaise interprétation. Votre langage corporel lui confirmera votre volonté de trouver des solutions à la situation.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.