Augmentation de salaire : 6 conseils pour bien négocier

, par Therese Garceau.

Vous travaillez pour vous sentir valorisée, utile. Mais n’oubliez jamais que vous êtes aussi au boulot pour gagner votre vie. Espérer avoir une augmentation de salaire n’est pas suffisant pour l’obtenir. Selon l’expert en négociation Mark Goulston, il faut d’abord savoir la demander ! Voici 6 de ses précieux conseils pour vous aider à y arriver :

Soyez confiante. La peur du refus est votre pire ennemie. Laissez vos appréhensions au placard et concentrez-vous sur les raisons qui font que vous méritez cette augmentation.

Être convaincue pour convaincre. Pour réussir votre négociation, vous devez d’abord être et paraître convaincue. Mettez vos arguments sur papier et soyez prête à faire la démonstration de ce que vous avancez.

Un emploi pour vous?

Le bon moment. Ne vous précipitez pas dans son bureau. Réfléchissez d’abord au meilleur moment pour l’aborder. Analysez la façon dont il a accueilli certaines de vos demandes par le passé. Quelle était votre approche ? Aviez-vous choisi sa sortie d’une rencontre importante pour lui parler ? Prenez en considération ses habitudes. S’il sort tous les jours pour le lunch, ne lui demandez surtout pas une rencontre à midi moins 5. Tenez compte aussi de sa disponibilité et de son agenda.

Allez droit au but. Évitez de tergiverser. Soyez claire et précise dans votre demande. Assurez-vous de bien regarder votre patron dans les yeux, restée calme et concentrée sur votre objectif premier : le convaincre de vous accorder l’augmentation que vous méritez.

Un plan B. Assurez-vous d’avoir une solution de rechange en cas de refus. Si vous demandez 10 % d’augmentation et que votre patron vous dit non, faites une contreproposition qui vous satisfait : une majoration de 6 % et une semaine de plus de vacances annuelles, par exemple.

Ne baissez pas les bras. Vous jouez toutes vos cartes et sa réponse est toujours non ? N’abdiquez pas pour autant. Demandez à votre patron ce qui aurait pu le faire acquiescer à votre demande. Il peut y avoir beaucoup de raisons qui expliquent son refus : une mesure interne, des restrictions budgétaires… Peu importe les motifs, vous aurez au moins l’heure juste.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.