-->

Avez-vous les blues du lundi matin?

, par Therese Garceau.

Vous occupez un poste bien rémunéré qui vous offre une belle stabilité, bravo! Mais, êtes-vous vraiment heureuse? Et si vos blues du lundi matin vous prouvaient le contraire…

Un environnement de travail stimulant, des conditions salariales et des avantages sociaux intéressants, la chance de progresser au sein d’une entreprise dynamique… Il y a mille et une raisons d’aimer son travail. Bien entendu, comme dans votre vie personnelle, le travail est fait de hauts et de bas.

Mais lorsque les fins de semaine ne suffisent plus à vous énergiser et que vous lever le lundi matin est devenu votre pire cauchemar, il est clair que quelque chose de plus grave se trame et que vous devez revoir votre situation professionnelle.

Un emploi pour vous?

Les bleus du lundi matin, comme le rappelle le blogueur Nicolas Coles, dans un récent article publié sur Inc.com, seraient un mal beaucoup plus répandu qu’on pourrait le croire. Voici d’ailleurs quelques indices probants que vous en êtes atteinte :

Vous vous sentez encore fatiguée à votre réveil. Vous avez beau vous coucher à 8 heures le soir, vous avez toujours du mal à sortir du lit pour aller au travail. Clairement, ce n’est pas le manque de sommeil qui vous affecte. La réalité, c’est que vous n’êtes émotivement plus investie qu’avant dans votre travail.

Vous ne faites pas ce que vous aimez. Ne cherchez pas plus loin. Comment voulez-vous trépigner de joie le lundi matin quand vous savez que l’enfer vous attend. Vous n’aimez pas votre job. Plutôt que de vous résigner jour après jour, année après année, à faire un travail qui vous déplaît, donnez-vous enfin les moyens d’être heureuse professionnellement.

Vous ne planifiez pas votre retour du lundi matin. Il est normal pour toute personne qui est heureuse dans son travail de se préparer, ne serait-ce que mentalement, à rentrer au travail après le congé de la fin de semaine. Sachez que les lundis matins seront toujours catastrophiques si vous ne les anticipez pas. Assurez-vous donc de bien planifier votre retour au travail et dites adieu à jamais aux blues du lundi matin.

Vous vivez pour le week-end. Pour vous, les lundis matins sonnent le glas de votre liberté conditionnelle hebdomadaire de 48 heures. Hors du samedi et du dimanche, vous subsistez. Il est plus que temps de vous rendre à l’évidence. Vous êtes coincée dans une double vie qui ne peut plus durer. La première vous permet de payer les factures, alors que la deuxième représente tout ce que vous faites pour votre satisfaction et votre plaisir personnel. Si vous n’arrivez pas à concilier les deux, vous n’apprécierez jamais votre travail.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.