Ce que vous ne devez jamais faire avant de savoir si vous êtes embauchée

, par Therese Garceau.

Vous avez passé l’entrevue haut la main et le recruteur vous a dit qu’il vous donnerait de ses nouvelles. Mais voilà, une semaine plus tard, il ne vous a toujours pas rappelée. Surtout, évitez de céder à la panique…

C’est le job de vos rêves. Vous vous voyiez déjà en poste. Mais au fil des jours et des heures qui passent, votre espoir d’être embauchée s’évanouit peu à peu. Cette attente peut certes vous paraître interminable, mais, comme le souligne Allison Green, chroniqueuse au U.S. News, mieux vaut vous assurer que l’anxiété ne vous conduise pas à poser des gestes qui peuvent littéralement gâcher vos chances. Voici donc 5 choses que ne devriez jamais faire avant de savoir si vous avez ou non décroché le poste :

Sortir de vos gonds. Bien sûr, il peut être frustrant d’attendre une réponse qui ne vient pas. Mais surtout, évitez de relancer le recruteur avec agressivité. Vous n’arrivez pas à lui parler ou il n’a pas répondu à votre courriel de relance? Évitez de vous jeter frénétiquement sur le téléphone pour le rejoindre à tout prix et de raccrocher lorsque vous tombez dans la boîte vocale. Inutile, non plus, d’enguirlander la pauvre réceptionniste qui vous offre pour la troisième fois de laisser votre message dans sa boîte vocale. Toutes ces manœuvres pour assouvir votre anxiété risquent d’entacher la bonne impression que vous avez d’abord laissée en entrevue. Relancez l’employeur une fois après la date convenue et attendez. Si vous êtes sa candidate idéale, il vous rappellera.

Un emploi pour vous?

Bluffer. Vous avez deux propositions en même temps? Appeler le recruteur pour lui dire que vous avez une autre offre sur la table est de bonne guerre. Mais si ce n’est pas le cas, utiliser cet argument simplement pour mettre de la pression sur votre candidature est un couteau à deux tranchants. En utilisant cette stratégie, il y a de fortes chances que l’employeur vous dise qu’il est impossible pour lui d’accélérer le processus et qu’il préfère retirer son offre pour ne pas nuire à celle qui vous est faite par l’autre employeur. Bien pris, qui croyait prendre!

Arrêter votre recherche. Ne présumez jamais de l’issue des choses. Ce n’est pas parce que vous attendez une réponse que la Terre doit arrêter de tourner. Ce n’est pas non plus parce que vous avez l’impression d’avoir marqué des points auprès du recruteur que vous êtes pour autant assurée d’avoir le job. Ne tenez rien pour acquis et poursuivez votre recherche d’emploi.

Ne pas être joignable.  N’oubliez jamais que vous êtes en processus d’embauche. Ne partez pas en vacances sans en aviser le recruteur ou encore, sans donner les coordonnées pour vous joindre. Si vous devez partir et que vous n’avez ni accès au téléphone ou au courriel, envoyez simplement un courriel à l’employeur pour l’en informer et indiquer la date de votre retour.

Ronger votre frein. Respirez par le nez. Vous aurez beau vous morfondre à n’en plus dormir, le coup de fil n’arrivera pas plus vite. Passez à autre chose!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.