Ces assistantes qui trempent dans des scandales

, par Secretaire-inc.

Les assistantes personnelles se retrouvent souvent au cœur de scandales malgré elles, nous dit Nicky Christmas sur son blogue Practically Perfect PA… Pourquoi?

Qu’ont en commun la vedette pop de l’heure, Lady Gaga, l’animatrice d’émission de télévision culinaire britannique Nigella Lawson ou encore le grand patron du football britannique Richard Scudamore? Ils ont tous eu de sérieux accrochages avec leurs assistantes personnelles…

Courriels sexistes

Un emploi pour vous?

Prenons le cas le plus récent, celui de Rani Abraham, assistante de Richard Scudamore, le grand manitou du football en Angleterre. Rani a vu passer des courriels de son patron qu’elle a jugés sexistes et ignobles à l’endroit des femmes. Résultat ? Elle a transmis ces messages à un tabloïd qui s’en est délecté.

Dans un autre genre, les assistantes de l’animatrice culinaire Nigella Lawson ont été accusées de lui avoir volé plus d’un million de dollars. Mais au moment du procès, les accusées ont finalement révélé avoir eu accès à des cartes de crédit illimitées… qui aurait permis à l’animatrice d’acheter leur silence. Cette dernière aurait en effet consommé de la cocaïne quotidiennement, chose dont ses assistantes avaient parfaitement connaissance. Deux histoires qui soulèvent une question de haute importance.

Privé ou public?

La blogueuse Nicky Christmas s’interroge à ce sujet. Sur son blogue, elle admet avoir toujours défendu l’importance de la confidentialité. Les courriels privés doivent le demeurer, explique-t-elle. Mais elle se demande si ce pacte de confidentialité doit être tenu si l’assistante personnelle devient la courroie de transmission de messages sexistes et dégradants…

Or, la plupart des assistantes personnelles travaillent pour d’illustres inconnus, elles ne peuvent donc pas se tourner… vers les journaux! Que peuvent-elles faire alors? Se plaindre aux ressources humaines de l’entreprise est un exercice périlleux, tranche la blogueuse.

Si les assistantes personnelles sont payées pour lire les courriels et s’en occuper à la place de leur patron, doivent-elles alors s’insurger si les messages qu’elles voient parfois passer sous les yeux sont sexistes et inacceptables? Cesser tout simplement de lire les messages de son chef est-il possible? Peut-on travailler dans un tel contexte? Les patrons des assistantes personnelles achètent-ils aussi leur silence? Telle est la vraie question, conclut Nicky Christmas.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.