Change ou t’es dehors!

, par Louise Proulx.

Annie, 35 ans, vit sur la corde raide. Il y a une semaine, au cabinet d’avocats où elle travaille depuis 2010, son employeur lui a donné un ultimatum : ou tu changes ou c’est la porte. La secrétaire fait pourtant de son mieux pour accomplir les tâches qu’on lui confie avec le plus grand soin, dit-elle.

Elle doit changer, mais changer quoi ? Cela reste un mystère… La jeune femme se dit victime d’harcèlement psychologique. Selon elle, sa collègue d’une cinquantaine d’années, qui travaille à ce cabinet depuis 20 ans, ne la supporte pas.

Pourtant, lorsqu’elle a commencé à travailler à cet endroit, tout allait bien et Annie était heureuse. Même que pendant son congé de maternité, à la suite de la naissance de sa petite fille, elle est allée à quelques reprises visiter sa supérieure afin de lui présenter son bébé. C’est à son retour au travail, en janvier dernier, que les choses se sont graduellement corsées.

Un emploi pour vous?

Le travail d’Annie consiste à prendre les appels, gérer les rendez-vous et classer des dossiers.

« Je me retrouve à être commis de bureau, alors que je suis censée être secrétaire juridique, déplore-t-elle. J’aimerais en faire plus, mais ma collègue n’est pas prête à me donner plus de responsabilités. Au contraire, elle dit que je lui nuis et que je ne l’aide pas du tout. »

Les commentaires déplaisants de sa compagne de travail ne s’arrêtent pas là. Annie souffre malheureusement d’asthme et parfois, lorsqu’elle range des dossiers, elle se retrouve essoufflée. Sa collègue lui dit alors : « Arrête de respirer, ça me dérange ! »

Arrête de faire le bébé!

Si Annie a le malheur d’être de bonne humeur et qu’elle le démontre en sifflotant, ce n’est pas long que sa voisine de bureau la fait taire. La joie de la jeune femme s’éteint rapidement pour souvent faire place à de la peine, et comme Annie souffre d’un trouble de personnalité limite, cette peine est difficile à contrôler. Il lui arrive donc de pleurer. Pour son malheur, elle se fait dire : « Ton ” bébéïsme “, garde-le chez vous ! »

Annie tente parfois d’établir le dialogue avec sa partenaire de travail, mais rien n’y fait. Elle a également essayé d’envoyer un courriel à son patron, qui n’est jamais là, mais encore une fois, sans succès. De toute façon, à ses dires, son patron prend pour sa fidèle assistante.

Pourtant, pendant son DEP, la jeune maman était promise à un bel avenir. Non seulement elle a eu la chance d’aller faire son stage à la Préfecture du Puy-de-Dôme, en France, mais elle a aussi reçu une nomination pour la Médaille Académique du Lieutenant-gouverneur du Québec pour l’excellence de son rendement académique.

En attendant que le glas sonne, Annie se cherche un autre emploi. « C’est stressant, avec mes obligations financières, mon enfant et tout. » Elle visite Secrétaire-Inc pratiquement tous les jours en nourrissant l’espoir de trouver un emploi plus près de chez elle à St-Rémi…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.