Chronopsychologie : planifier ses tâches!

, par Louise Proulx.

Tout le monde sait déjà qu’il est important de varier ses activités intellectuelles et de prendre des pauses régulièrement. Vous vous demandez d’où ça vient ? Cela vient de la chronopsychologie, une thérapie permettant de mieux vivre au travail afin de ne pas tomber dans l’épuisement.

Le but de la chronopsychologie est d’étudier les variations des performances physiques et intellectuelles de chacun au cours d’une journée. Elle analyse la concentration, la mémoire, les reflexes reliés à l’horloge biologique de l’être humain.

Question de cycle

Un emploi pour vous?

Au cours d’une journée de travail, la vigilance intellectuelle varie selon l’heure. Ces variations, se produisant de façon régulière, font partie d’une rythmicité.

Matinée – Entre 10 h et 13 h, c’est le meilleur moment pour fixer une réunion ou un rendez-vous important. L’intellect est particulièrement efficace à cette heure-là.

Mi-journée – Le cerveau est fatigué. Aussi, ce n’est pas tellement une bonne idée de manger son lunch devant l’ordinateur en pensant s’avancer dans son travail.

Après-midi – Il est préférable d’entreprendre des tâches ne demandant pas trop de concentration : trier le courrier, classer, répondre aux messages…

Fin d’après-midi – Le cerveau se réveille. C’est le temps de finir la journée en beauté, en réglant les dossiers plus sérieux.

Pourquoi prendre des pauses

Non, ce n’est pas de l’enfantillage, mais une nécessité. Prendre un pause permet de se détendre et d’évacuer le stress. L’idéal est de s’arrêter toutes les 2 heures pendant 10 minutes : lisez un magazine, appelez une amie, sortez prendre l’air… Dites adieu sans délai au journée de travail sans pauses !

Les lundis et les vendredis

Il a été observé que la rythmicité psychologique de chaque individu varie les lundis et les mardis. Cela serait dû au fait que ces journées avoisinent la fin de semaine, alors les comportements et les performances ne sont pas tout à fait pareils.

Trouver le rythme

Selon les chronopsychologues, il est important d’adopter un rythme qui ne soit pas linéaire mais varié. Pour une plus grande efficacité au travail et pour en retirer plus de plaisir, ils préconisent de passer souvent de l’immobilisme à la mobilité, de l’abstrait au concret, de la rêverie à la raison.

La non-synchronicité du cerveau

Les deux hémisphères du cerveau ne travaillent pas en même temps. Quand le côté gauche (le côté analytique, rationnel, logique) travaille fort, le droit (irrationnel et intuitif) se repose quasiment. Pour être plus efficace, nous devrions donc organiser nos activités en fonction de ce rythme. Mais comment savoir quel hémisphère est en activité ? Selon les résultats d’une étude américaine, il semblerait que nous n’avons qu’à nous concentrer sur nos narines. Si la narine droite est plus libre, vous êtes dans une phase logique et rationnelle et si, au contraire, c’est la narine gauche vous êtes en pleine fantaisie et intuition ! Bonne chance !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.