Collègue alcoolique : comment réagir

, par Louise Proulx.

Vous travaillez avec un collègue alcoolique qui nuit au bon fonctionnement de l’entreprise ? Voici comment vous devriez gérer la situation.

L’alcool fait des victimes, même au travail. Un collègue alcoolique, qu’il boive ou non sur les heures de travail, dérange le bon déroulement des activités de l’entreprise. Il s’absente plus souvent, est moins productif et provoque les conflits. Bref, l’ambiance de travail en prend un coup !

Le site Aide-Alcool donne de judicieux conseils à ceux et celles qui sont aux prises avec un collègue qui arrive souvent au travail avec la gueule de bois ou qui boit carrément sur les heures de travail. Résumons…

Un emploi pour vous?

Parlez. Si vous éprouvez des problèmes directement reliés au problème d’alcool de votre collègue tels que des tâches non exécutées, des retards, du travail bâclé, essayer de parler du problème sans évoquer l’alcool. Dites seulement ce qui vous dérange. La personne elle-même fera le lien avec sa consommation et réfléchira au besoin de changer.

Ne le couvrez pas. Ne tentez pas de couvrir votre collègue en réparant ses erreurs provenant directement de sa consommation. Si vous le faites, votre collègue ne se remettra pas en question. Si, au contraire, il sait que vous connaissez son problème, il pensera davantage à changer.

Ne vous prenez pas pour une super-héroïne. Vous n’avez aucun pouvoir sur votre collègue. Vous ne pouvez ni le sauver ni le faire arrêter de boire. Il est le seul à pouvoir décider.

Choisissez votre moment. Si vous devez absolument parler du problème avec lui, attendez le bon moment. Pas quand il est ivre, par exemple. N’engagez pas la conversation en disant : « Je sais que tu bois ; t’es alcoolique . » Il se sentira dégradé, voire agressé et cela ne mènera nul part. Ne lui faites pas la morale non plus. Dites-lui plutôt que vous avez remarqué qu’il a peut-être un problème avec l’alcool et parlez-lui des inconvénients que ce problème engendre dans le cadre du travail.

Tendez-lui la main. Si votre collègue est décidé à arrêter de boire, mais qu’il ne sait pas comment faire ou qu’il n’y arrive pas, suggérez-lui de se renseigner auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ou par téléphone au : 1 800 265-2626. Il pourra se faire aider et trouver les ressources dont il a besoin.

Alertez les personnes responsables. Si la situation ne s’améliore pas, voire qu’elle empire, vous serez dans l’obligation d’en parler avec votre supérieur. Si vous songez opter pour cette option, parlez-en à votre collègue d’abord. Il pourrait décider de le faire lui-même.

5 à 7 entre collègues

C’est bon de se retrouver entre collègues le jeudi ou le vendredi soir pour prendre un verre. Toutefois, quand vous sortez et faites la fête avec les amis du bureau, prenez vos précautions. Désignez un chauffeur à l’avance. Ne laissez surtout pas un collègue en état d’ébriété partir avec sa voiture.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.