Comment dépasser la crise du milieu de carrière?

, par Céline Gobert.

Quand les questions existentielles sur votre travail vous réveillent la nuit, il est temps d’appliquer ces quelques conseils…

Il arrive toujours un moment où certaines questions frappent les professionnels en pleine face : Suis-je dans la bonne compagnie? Est-ce que je suis dans le bon emploi? Est-ce vraiment tout ce qui existe?

Ces questions sont particulièrement inquiétantes pour les adjointes en milieu de carrière qui cherchent un équilibre entre leur épanouissement au travail, les exigences de leur vie de famille et les pressions financières qui pèsent sur elles.

Un emploi pour vous?

Pourtant, cette « crise » du milieu de carrière n’est pas à prendre à la légère explique le site HBR. Il ne s’agit en rien d’un moment passager.

Au contraire, ce type de malaise prend ses racines souvent de très loin: de la peur de manquer quelque chose, de la réalisation qu’il reste très peu de temps pour réussir sa vie ou que les opportunités professionnelles vont maintenant se réduire comme peau de chagrin.

Voici comment bien gérer tout cela.

Réfléchir et se recadrer

Pour commencer, il est important d’identifier la source de son inconfort professionnel. Car quand on ressent un malaise, le premier réflexe est de tout remettre en question.

Il faut donc analyser ce qui ne va pas en profondeur. Le problème vient-il de votre travail de secrétaire? Ou bien de l’institution pour laquelle vous travaillez? Car le remède n’est pas le même…

Vous allez alors peut-être être retenue par vos diverses contraintes – l’hypothèque à payer, l’université des enfants – alors essayez de considérer ces limites sous un autre angle. Quand on est jeune, qu’on peut travailler de n’importe où, cette liberté peut aussi être vertigineuse, voire paralysante.

Procéder à de petits changements

Il est parfois possible d’être heureux dans son institution, mais misérable dans son emploi. Là encore, tout n’est pas perdu, à condition d’effectuer quelques petits changements dans votre quotidien. Par exemple : vous lancer dans un projet immersif et nouveau, joindre un comité à l’interne qui va vous faire changer de perspective…

Mais ce n’est pas tout : vous pourriez aussi négocier d’autres arrangements ou horaires dans votre travail, changer de routine dans votre façon de vous rendre au bureau. La clé, c’est d’insuffler un peu de nouveauté !

Se concentrer sur votre apprentissage

L’un des déclencheurs de la crise du milieu de carrière, c’est souvent l’ennui. Vous êtes bonne dans ce que vous faites, donc vous vous ennuyez. La routine est l’ennemie de la montée de dopamine qui jusqu’ici irriguait votre cerveau pour vous faire adorer votre job !

Alors que faire ? Demander une promotion est une bonne idée. Accepter de nouveaux défis et de nouvelles responsabilités en est une autre. S’il n’y a aucune opportunité, créez-en une! Regardez les problèmes à l’intérieur de votre organisation et proposez-vous pour les résoudre.

Interrogez-vou s: Quels sont les défis auxquels mes collègues font face? Qu’est-ce qui frustre les clients? Qu’est-ce que j’arrive à faire sans difficulté?

Et montrez-vous créative!

Chercher du sens

Ne pas savoir pourquoi on fait les choses est un autre grand déclencheur de la crise. Vous êtes arrivée à un point où après avoir travaillé de nombreuses heures, vous vous dites : « Mais pourquoi je fais ça? ». Toutefois, ce n’est pas parce que vous vous posez la question que le sens va forcément venir cogner à votre porte.

Pourquoi ne pas aller à la rencontre des clients? De vos collègues? De toutes les personnes qui tirent bénéfice de votre travail? Ensuite, ce sera plus simple de trouver du sens, là où, le plus souvent, vous ne voyez que de la théorie.

Vous réorienter

Enfin, si après avoir fait tout ça, vous n’obtenez aucun résultat, vous pourrez penser à faire le grand saut : changer de carrière! Parfois, quand on a le sentiment de ne plus être en phase avec soi-même, c’est la seule chose intelligente qu’il reste à faire !

Et même si changer de carrière peut avoir l’air intimidant, rappelez-vous de tout ce que vous savez faire, et de toute votre expertise. Une chose est sûre : vous ne pouvez pas rester là où vous êtes si vous n’y êtes pas heureuse!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.