Comment gérer la critique lorsqu’on a une toute petite carapace

, par Florence Tison.

Pas facile à accepter, la critique! Elle peut toutefois vous être très utile pour développer vos compétences.

Personne n’aime se faire critiquer, mais apprendre à accepter la critique est un atout crucial pour atteindre le succès au travail. La peur du mauvais feedback pourrait même vous empêcher d’atteindre vos objectifs professionnels.

Si quelques personnes sont assez fortes pour laisser couler la critique comme sur le dos d’un canard, d’autres moins chanceuses se laissent atteindre au coeur. Il leur faut apprendre à prendre la critique négative positivement, et surtout pas personnellement.

Un emploi pour vous?

Voici 5 trucs de Fast Company pour épaissir votre carapace et vous aider à utiliser la critique à votre avantage.

1. Comprendre ce que signifie votre réaction face à la critique

Lorsque que vous recevez un feedback négatif, votre coeur bat-il la chamade? Vos paumes deviennent-elles toutes moites? Vos muscles se crispent-ils? Ces signaux de votre corps vous indiquent que votre cerveau a détecté une menace autour de vous.

Rappelez-vous qu’il n’y a aucun danger pour vous à recevoir une critique. Vous pensez peut-être que vous allez vous faire virer et commencez déjà à vous demander comment vous allez parvenir à payer vos factures. C’est la peur qui parle! Comprendre ce qui se passe dans votre tête vous aidera à gérer la situation.

2. Changer votre façon de considérer la critique

Nos émotions suivent notre pensée. Notre forte réaction émotionnelle n’est pas causée par la critique, mais plutôt par notre façon d’y penser. C’est ce qui explique les réactions variées des gens face à la critique : pour certains, la vie continue, et pour d’autres elle s’écroule. Le cerveau de chacun réagit différemment selon leur interprétation.

Changer votre façon de penser à la critique commence avec votre dialogue intérieur. Un bon truc : vous répéter que vous êtes capable et compétente.

4. Développer une mentalité d’amélioration

Des personnes à l’esprit fermé peuvent voir la critique comme la fin du monde, ou encore éviter toutes les situation où un feadback négatif pourrait survenir. Ces personnes sont plus enclines à écarter la critique du revers de la main ou encore à l’accepter sans pour autant la mettre en pratique. Elles croient qu’elles sont comme elle sont, et qu’elles ne peuvent pas changer. Grave erreur!

En comparaison, une personne guidée par la volonté d’évoluer est plus sujette à voir les commentaires positifs et négatifs comme autant d’occasions de grandir. Bien sûr, elle peut ressentir de la déception face à la critique, mais elle sera plus à même de rebondir et monter encore plus haut.

4. Ne pas laisser la critique altérer la confiance en soi

Les personnes sensibles à la critique ont tendance à se définir selon l’opinion que les autres ont d’elles. Recevoir un commentaire négatif peut les mener à penser qu’elles sont des moins que rien.

Ne prenez rien à titre personnel! Cela vous aidera à rester calme et considérer posément la critique, et même à lui trouver une utilité.

5. Rechercher le feedback

Une grande partie de la résilience face à la critique réside dans l’exposition continuelle à cette même critique. Pourquoi ne pas suivre un cours qui n’a rien à voir avec votre champ d’expertise? Ou encore participer à des ateliers de développement professionnel qui impliquent des évaluations continues?

Vous exposer volontairement à la critique vous permettra de réaliser que vous pouvez recevoir du feedback, même négatif, et en sortir grandi.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.