Comment gérer un imbécile au bureau?

, par Céline Gobert.

Parfois, l’imbécile sera un client de l’entreprise, parfois il ou elle sera votre collègue, ou pire : ce sera votre boss. La plus grande difficulté dans tout cela? Vous ne pouvez pas, comme les imbéciles croisés dans la rue, tout simplement les ignorer, rappelle Fast company.

En effet : l’imbécile fait partie de votre business, ou du moins votre carrière est liée à lui, vous ne pouvez donc pas le rayer de votre vie comme l’on raye une option de sa liste. Zut.

D’abord, comment reconnaître « l’imbécile », ou le malotru, l’abruti, appelez-le comme vous voulez…? « Une personne d’ordinaire agréable qui se comporte soudainement avec étrangeté n’est pas un malotru, explique le psychologue et auteur Guy Winch. Il s’est probablement passé quelque chose dans sa vie. Vous pouvez commencer par être sympathique avec lui. »

Un emploi pour vous?

En revanche, la personne qui est sans cesse méchante, qui critique, est non coopérative et désagréable doit clairement faire sonner votre « alarme à imbécile »!

À ce stade-ci, deuxième question : que faire face au malotru? Souvent, le mot d’ordre adopté est l’inertie. Aucune secrétaire ne veut perdre son travail parce qu’elle décide d’affronter la personne directement en face. Conclusion : vous espérez le plus souvent que la situation se réglera d’elle-même. Erreur!

Voici donc quelques conseils, en fonction de l’identité du malotru :

1 – Un client de l’entreprise. Il est mécontent de votre service et vous le fait savoir. Dites-vous que ce comportement pénible cache au moins une bonne nouvelle : s’il vous parle directement, il n’est pas en train de répandre un bouche-à-oreille négatif dans votre dos. D’emblée, posez vos limites : il peut se plaindre mais en faisant preuve de civisme. La clé est de rester à tout prix professionnel. Une mauvaise communication tend toujours à s’installer dans des cas comme cela, et à venir empirer une relation qui se détériore.

2- Votre collègue. Plus difficile à gérer puisque vous le voyez tous les jours. Déjà, il serait bien de comprendre d’où vient le problème. Ensuite, soyez proactive. Et ça commence par une routine amicale! Essayez de sortir ensemble prendre le lunch ou un café. Montrez à votre collègue que vous pouvez mutuellement vous aider à rendre vos vie au travail plus agréables, en travaillant en collaboration. Posez-lui des questions, écoutez plus que vous ne parlez, trouvez quels sont ses besoins, partagez les vôtres, soyez humble et légère!

3- Votre boss. C’est évidemment le plus terrifiant des malotrus. En effet, votre boss a entre ses mains votre chèque de paye et le futur de votre carrière! En raison de cela, vous ne pouvez pas l’approcher à moins d’un plan solide et efficace. D’abord : ne faites pas l’autruche. Avoir un boss qui vous sape le moral à longueur de journées, de semaines et d’années, ça peut facilement vous faire perdre la boule et impacter très sérieusement votre bien-être! Vous devez avant toute chose jeter un oeil à la culture interne de votre entreprise. Certains en disposent d’une très négative qui fait du bien-être de leurs employés le dernier de leurs soucis ! Ce n’est pas une raison pour ne pas passer à l’action.

Votre objectif ? Prouvez votre valeur ajoutée à votre boss. Mettez la lumière sur le temps et l’argent qu’il économise grâce à vous et à votre travail. Et, enfin, plutôt que de dire : « Je suis bouleversée par ce que vous avez fait, je pense à partir », dites plutôt : « J’aime beaucoup travailler ici et je donne mon meilleur au travail. Ça m’a un peu ébranlée quand vous avez fait ça. J’espère que nous aurons moins de X et plus Y à l’avenir. J’aimerais rester productive. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.