COVID-19 : un poste de travail propre, propre, propre

, par Nathalie Des Groseilliers.

Comment conserver son poste de travail propre et exempt de la COVID-19? Le coronavirus survit où, et combien de temps?

Le premier ministre Legault a annoncé que toutes les entreprises et les commerces du Québec devaient fermer leurs portes jusqu’au 13 avril, à l’exception des services essentiels. Cette mesure doit être appliquée au plus tard le mardi 24 mars, à 23h59.

Si vous travaillez pour un service jugé essentiel, et que vous devez continuer à vous rendre au bureau, voici quelque informations sur la survie du coronavirus et comment conserver votre poste de travail propre ainsi que tous vos outils de travail (téléphone, photocopieur, papier, etc.) ?

Un emploi pour vous?

Tout d’abord, voyons sur quelles surfaces la COVID-19 survit, et combien de temps. Des chercheurs américains, spécialisés en virologie, ont testé en laboratoire la résistance de la COVID-19 sur différentes surfaces.

Persistance du virus sur les surfaces

– carton/papier : 24 heures;

– plastique et acier : 3 jours;

– cuivre et bois : 4 jours;

– verre : 5 jours.

Notons qu’en février, les travaux de chercheurs anglais se montraient plus alarmistes, et tablaient sur neuf jours pour le plastique et cinq pour le carton.

Persistance du virus dans l’air

Pour le moment, les chercheurs évaluent que le coronavirus résisterait 3 heures dans l’air.

Rappelons que, selon les dernières études, c’est par les gouttelettes et le contact direct entre humains que se propage très majoritairement le nouveau coronavirus.

Toutefois, la situation est exceptionnelle et évolue de jour en jour. De nouveaux résultats de recherche paraissent et les informations changent.

«Une étude, parue la semaine dernière dans le New England Journal of Medicine, a montré que ce coronavirus a une «demi-vie» d’environ 1h15 dans des gouttelettes aérosols, peut-on lire sur le site le Soleil. Ce qui signifie que la moitié des virus meurt à toutes les 1h15, si bien qu’au bout d’une douzaine d’heures, il n’en reste pratiquement plus.»

Devant cette déferlante d’études et d’informations, qui croire, que faire?

Voies de contamination principales

Ce qui ne change pas, c’est que la majorité des chercheurs estime aujourd’hui que les voies de contamination principales restent les gouttelettes et les mains

Alors, peu importe que le coronavirus puisse survivre sur les objets de quelques heures à quelques jours, le geste essentiel pour s’en protéger est de se laver les mains.  Le SARS-CoV2 étant présent dans le tube digestif, l’humain en touchant régulièrement son visage avec ses mains peut donc se contaminer.

En effet, selon une étude de l’Université of New South Wales qui a examiné le comportement d’une classe d’étudiants en médecine, chaque individu a touché son visage 23 fois par heure, et pour chaque contact, 44% impliquait une membrane muqueuse – le nez ou les yeux.

Désinfecter son poste de travail

Faut-il tout désinfecter? L’ordinateur, le clavier, le bureau, l’interrupteur de la lampe, la photocopieuse, le papier… Est-il possible de contracter la COVID-19 au seul contact de surfaces contaminées?

Encore une fois, on nage dans l’incertitude.

Le journaliste Nicolas Martin de France culture cite Anne Goffard, médecin française, virologue au CHU de Lille et enseignante à la faculté de Pharmacie de Lille qui parle d’un risque « absolument minime. »

Rappelons que le virus doit pénétrer dans l’organisme par une porte, comme les muqueuses respiratoires. Il ne rentre pas directement au contact de la peau.

Mais voilà, contact de la main sur un objet contaminé et ensuite contact de la main à la bouche ou au nez, et hop! le virus fait son chemin dans votre organisme.

Donc, on ne le répètera jamais assez, comme le dit le Dr Horacio Arruda : « Lavez-vous les mains! »

Avec la hausse des cas au Québec, pas de risque à prendre! Il vaut mieux bien désinfecter votre poste de travail ainsi que les appareils et accessoires que vous utilisez dans votre journée de travail.

Voici les recommandations de nettoyage du gouvernement du Canada :

Pour les surfaces dures, utilisez :

  • un produit désinfectant ménager (suivre les instructions figurant sur l’étiquette) ou
  • de l’eau de Javel diluée (1 partie d’eau de Javel pour 9 parties d’eau)

Les compagnies de cellulaire proposent de les nettoyer avec des lingettes désinfectantes de type Clorox (ou Lysol).  

Si vous n’arrivez plus à trouver ces produits nettoyants en magasin, Christian Baron, professeur au département de biochimie de l’Université de Montréal, croit qu’un tissu humide avec un peu de savon peut faire l’affaire. 

Santé Canada rappelle que bien qu’ils ne prétendent pas tuer des virus tels que la COVID-19, les nettoyeurs peuvent jouer un rôle en aidant à limiter le transfert des micro-organismes. 

Santé Canada recommande de nettoyer souvent les surfaces à forte sollicitation : poignées de porte, jouets, téléphones, lunettes… 

Et que faire avec le papier? Si plusieurs personnes ont touché la même feuille de papier, la manière façon de se prémunir d’une contamination est de se laver les mains, tout de suite après le contact.

Liste de désinfectants pour surfaces dures susceptibles d’être efficaces contre les coronavirus (COVID-19) publiée par Santé Canada. 

Pour laver vos mains, utilisez :

  • eau et savon (la façon à privilégier)

En l’absence d’eau et de savon, avec :

  • solution hydroalcoolique (la concentration optimale en alcool la plus souvent recommandée se situe entre 60 et 70%)

Guide de production locale des solutions hydroalcooliques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Gels et solutions hydroalcooliques : Recommandations sur les produits de désinfection des mains par le grand public

Gels antiseptiques : mythes et réalités

 

Bon courage!

Notes : Les résultats de la recherche américaine doivent encore être validés par des pairs. Mais ces résultats font dire aux chercheurs que la transmission par l’air et les objets est donc « plausible. » La situation ne cesse d’évoluer et de nouveaux résultats de recherche peuvent être annoncés. SVP, suivre les médias généralistes pour des mises à jour.

Informations recueillies sur :  La Presse, France culture, Le Parisien, Le Soleil et le gouvernement du Canada



Partagez cette nouvelle!

2 réponses à “COVID-19 : un poste de travail propre, propre, propre”

  1. val.cass.33

    Bonjour à tous,
    Cet article est très à jour, cependant, pour la solution hydroalcoolique, elle est à utiliser SEULEMENT si vous ne pouvez pas vous laver les mains.
    L’autre point important est qu’il faut que cette solution, ce gel soit AU MINIMUM À 70%, car il va tuer à ce pourcentage, pas en dessous de 70%.
    Un autre détail important: Après avoir utiliser 5 fois de suite votre solution hydroalcoolique, à la 6e, l’effet sera beaucoup moins efficace, voir nul. Donc, toujours favoriser un bon lavage des mains. Et qui dit, lavage des mains, dit savon,
    On lâche pas,

    • Nathalie Des Groseilliers

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire! C’est toujours un plaisir de vous lire. Vous avez tout à fait raison, le lavage des mains avec l’eau et du savon est la méthode à privilégier. Au Québec, le Dr Horacio Arruda ne cesse de nous le répéter, et avec raison!
      Toutefois, concernant la concentration en alcool des solutions hydroalcooliques, la plupart de nos sources consultées (Agence de santé, pharmacie, sites web spécialisés en santé) mentionnent une concentration nécessaire entre 60 et 70%. Merci encore et bonne journée!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.