Dans la tête d’une secrétaire

, par Julie Tondreau.

Même si mon métier a toujours exigé une certaine rigueur, je me suis souvent laissé prendre par mon côté rêveur.

Le fait de taper un document qui m’était dicté me transportait, selon le sujet ou la personne derrière le micro, dans un monde plus ou moins imaginaire.

Le droit commercial était un sujet que je ne parvenais pas à visualiser.

Un emploi pour vous?

Les actions de catégorie A, B ou C n’évoquaient aucune aventure pour moi.

Je passais alors en mode automatique : pendant que mes doigts étaient en lien étroit entre la dictée et le clavier, il m’était facile de penser en même temps à mon programme de la fin de semaine ou aux voyages que je pourrais faire avec mon amoureux.

Le droit des assurances, en revanche, était un domaine où tout ce que je tapais faisait brûler mon clavier !

J’étais toujours avide de connaître la suite de chaque histoire. Les dossiers d’incendie, d’accident de voiture ou autres dommages m’apparaissaient tous comme un nouveau roman.

Puisque j’avais l’habitude de penser à une multitude de choses en même temps, il m’arrivait à l’occasion de faire des erreurs cocasses.

Dans un dossier où je devais taper le nom d’un client dont la terminaison était « mark », une confusion entre mes majeurs droit et gauche fit en sorte que le mot « mard » apparaisse à plusieurs endroits dans la lettre d’opinion.

Vous auriez dû voir le visage de mon patron se transformer en point d’interrogation!

Un autre jour, alors que j’adressais une lettre à un dénommé « Poisson », le nom complet que mes doigts tapèrent fut, dans un premier temps, « Jean Marin Pêcheur ».

Ensuite, en réalisant mon erreur, mon imagination fertile me joua encore des tours et je corrigeai le nom pour « Jean-Martin Pêcheur »…

J’assumais complètement ma distraction, c’est pourquoi j’ai tenu à imprimer ma lettre avant de faire la correction finale. Je l’ai exhibée à ma patronne et mes collègues et on a bien ri !

La vie ne tient qu’à un fil, on serait fou de ne pas s’amuser !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.