Donner sa démission : 5 réactions inévitables

, par Catherine Lemire.

Vous avez accepté une offre pour un poste stimulant dans une entreprise de rêves. Vous annoncez donc votre départ à votre employeur actuel. Évidemment, celui-ci ne prendra forme que dans deux semaines. Et ces deux semaines s’avéreront assez étranges, merci !

C’est amusant : un certain nombre de choses surprenantes surviennent immanquablement après le dépôt de votre préavis. Certaines sont agréables, tandis que d’autres se révèlent particulièrement déplaisantes. Peu importe, une explication logique existe pour chacune d’entre elles selon le site The Muse.

Vous devenez incroyablement motivée

Un emploi pour vous?

Si vous êtes prête à quitter votre emploi, c’est possible que, depuis quelque temps, vous fonctionniez sur le pilote automatique. Répéter les mêmes gestes en discutant des mêmes sujets depuis trop longtemps pèse sur la motivation et l’attire immanquablement vers le bas.

Après l’annonce officielle de votre départ, soudainement, un regain d’énergie apparaît et vous redevenez l’adjointe des débuts. Vous quittez le bureau un peu plus tard, vous classez admirablement vos dossiers, vous offrez de petits extras au patron, à l’équipe et aux clients.

Ce second souffle s’explique aisément : inconsciemment, vous désirez laisser une bonne image de vous, partir sur une note positive. Le désir de terminer les projets en cours pour ne pas vous faire appeler par vos futurs anciens collègues entre aussi en ligne de compte.

Quitter en bons termes en ayant donné le meilleur de vous-même en bout de piste vous offre la quiétude d’esprit. De plus, c’est très courtois envers ceux qui restent.

Des personnes vous disent tout le bien qu’ils pensent de vous

Après l’annonce de votre départ, les messages abondent de toutes parts. Certains vous souhaiteront bonne chance, d’autres vous féliciteront pour votre nouvel emploi, etc. Les plus surprenants surviennent souvent des gens que vous n’avez pas vraiment côtoyés.

Une telle vous félicitera pour cet événement que vous avez organisé l’an dernier; un autre vous remerciera pour une amélioration que vous avez apportée à l’organisation; une dernière affirmera son désarroi de vous voir partir et de perdre ainsi la chance d’apprendre à vous connaître.

C’est touchant et extrêmement valorisant. Prenez le temps de savourer le moment présent. Vous travaillez bien et plusieurs le reconnaissent. N’oubliez pas d’envoyer un petit mot de remerciement personnalisé à chacun.

Vos collègues les plus proches se montrent distants

Vous vous attendez à ce que le petit groupe avec qui vous dînez ou que vous prenez un café en après-midi soit super emballé pour vous? Ce n’est pas toujours le cas. Ce n’est pas rare que certains de vos collègues les plus proches prennent leur distance après votre annonce.

Ne vous sentez pas visée. Certaines seront envieuses de vos nouvelles fonctions, car elles sont elles-mêmes malheureuses dans l’entreprise ou à leur poste.
Certaines pourraient vous reprocher de ne pas leur avoir parlé de vos démarches avant.

Ces réactions peuvent être blessantes, mais la situation se replacera. Si ce n’est pas le cas, ces collègues se révèlent ne pas être des personnes sur qui vous pouvez compter. Ne leur prêtez pas d’attention qu’elles ne méritent pas. Écoutez celles qui vous soutiennent dans votre décision.

Votre patron vous révèle qu’il ne vous trouve pas prête pour ce nouveau rôle

À l’annonce de votre départ, votre gestionnaire vous pose toute une série de questions : quelles seront vos nouvelles responsabilités, qui sera votre patron, depuis quand l’entreprise est-elle en affaire, etc. Vous appréciez son intérêt manifeste pour votre futur et, avec grand enthousiasme, vous répondez et donnez des détails sur le rôle qui vous attend ailleurs.

Soudainement, il change son fusil d’épaule et vous confie sur un ton fusionnant la condescendance et l’inquiétude qu’il n’est pas certain que vous soyez prête pour ces nouveaux défis et que ce nouvel endroit n’est probablement pas si merveilleux qu’il en a l’air. Il vous souhaite tout le succès désiré, mais ne manque pas l’occasion de vous dire que c’est probablement une mauvaise idée. « Es-tu certaine de vouloir partir ? »

Ne tombez pas dans le panneau. N’oubliez pas qu’il doit paniquer à l’idée de vous remplacer et de devoir s’habituer à une nouvelle personne et de nouvelles façons de faire. Ce sont ces inquiétudes-là qui s’expriment.

Dites que vous êtes certaine de votre décision et que vous souhaiteriez son soutien dans la transition. Demandez-lui la façon dont il veut que le transfert de responsabilité se produise et sa position dans la transition sur certains projets précis.

Vous ressentez de la nostalgie

Soudainement, vous voyez tout ce qui concerne votre emploi actuel à travers des lunettes roses. Tout vous semble parfait et vous vous demandez pourquoi vous vouliez partir. Vous comptez tout ce que vous ne reverrez plus, ce que vous ne ferez plus. Et vous vous dites que tout ça va vous manquer.

C’est tout à fait normal. La nouveauté effraie tandis que le connu rassure. Autorisez-vous ce petit coup de nostalgie. Dites à vos collègues que vous avez aimé travailler avec eux, prenez le temps de photographier les lieux et les personnes dans votre mémoire.

Prenez le temps de partir correctement. Savourez le moment présent. Faites le deuil de cet emploi et de cet endroit. Sous peu, vous vous envolerez vers une nouvelle destinée.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.