Embauche et promotion : les petits détails qui changent tout

, par Louise Proulx.

Les recruteurs ne sont pas des machines. Vous avez beau avoir un cv du tonnerre, comme ils sont des être humains, plusieurs autres facteurs détermineront votre embauche ou non. Ce sont des détails, certes, mais ils ont tout le pouvoir de charmer ou non votre futur employeur.

Le site Références publient un sondage effectué par le site américain CareerBuilder. Ils ont posé la question suivante à 2 076 recruteurs et responsables des ressources humaines :

« Si vous êtes confronté à deux candidats aux qualifications professionnelles exactement égales, quels autres facteurs vous feraient pencher en faveur de l’un ou l’autre ? »

Un emploi pour vous?

Voici ce qu’ils ont répondu :

Pencherait pour le candidat qui a le meilleur sens de l’humour : 27 %
Pencherait pour le candidat qui est le plus impliqué dans sa communauté : 26 %
Pencherait pour le candidat le mieux habillé : 22 %
Pencherait pour le candidat avec qui il le plus de choses en commun : 21 %
Pencherait pour le candidat qui est le plus en forme physiquement : 13 %
Pencherait pour le candidat le plus au courant de l’actualité et de la vie culturelle : 8 %
Pencherait pour le candidat le plus impliqué dans les médias sociaux : 7 %
Pencherait pour le candidat qui s’y connaît le plus en sport : 4 %

Discriminatoire ? Pas vraiment. L’employeur doit bien sûr appuyer son choix sur la compétence, mais c’est tout à fait normal qu’il ait envie de travailler avec quelqu’un qui sera aussi socialement adapté, surtout si l’employé doit travailler en équipe ou auprès d’une clientèle.

Quoi faire pour ne pas obtenir une promotion

Encore une fois, il ne s’agit pas ici de compétence ou de la qualité du travail, mais de ces petites choses qui semblent anodines, mais qui vous nuisent considérablement si vous espérez une promotion. Certains comportements déplaisent en effet particulièrement aux employeurs, au point de ne pas avoir envie de vous octroyer la promotion demandée. Voici lesquels :

71 % – Dire : « Ce n’est pas une job pour moi ! »

69 % – Être souvent en retard

68 % – Le fait de mentir

64 % – S’approprier le mérite du travail d’un autre

55 % – Quitter souvent le bureau plus tôt

46 % – Prendre des libertés avec les dépenses facturées à l’entreprise

35 % – Potiner ou médire

30 % – Ne pas s’habiller convenablement

22 % – Dire des gros mots (sacrer)

9 % – Se taire constamment en réunion

8 % – Avoir une relation amoureuse avec un collègue



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.