6 gestes à éviter à tout prix en entretien d’embauche

, par Louise Proulx.

Le recruteur vous observe, il voit tout : votre regard qui fuit, vos mains moites, votre sourire forcé… Voici comment éviter ces petits gestes en apparence anodins, mais qui peuvent pourtant tuer vos chances de décrocher l’emploi convoité.

En entretien d’embauche, le recruteur ne fait pas qu’écouter vos réponses. Votre langage non verbal aussi est noté. Voici six gestes qui, selon Express Emploi,  peuvent vous faire perdre des point et même toutes vos chances de décrocher l’emploi. Par chance, il existe des trucs pour les contrer.

1.La poignée de main trop molle, trop ferme, trop moite…

Ah, la fameuse poignée de main! On n’y échappe pas. Qu’on le veuille ou non, elle joue un grand rôle dans la première impression qu’un recruteur peut se faire de vous. Quand elle est trop molle, il y voit un manque d’aplomb ou d’énergie. Quand elle est trop ferme, il décèle une trop grande volonté de démontrer son assurance. Et quand elle est moite, il ressent la nervosité du candidat.

Un emploi pour vous?

La poignée de main doit être ferme et chaleureuse; elle doit prendre complètement la main de l’autre et être accompagnée d’un regard confiant et direct.

Astuce : Un peu de talc sur un mouchoir discrètement caché dans votre poche. Juste avant l’entrevue servez-vous-en pour essuyer vos mains.

2. Le regard fuyant ou qui fixe une seule personne

Si l’entrevue se fait avec une seule personne. Il ne faut pas avoir peur de regarder son interlocuteur dans les yeux sans tout de même le fixer comme un automate.

Si vous vous retrouvez devant plusieurs personnes. Le regard qui saute trop rapidement d’un interlocuteur à l’autre ou qui fixe une seule personne n’est pas approprié. Prenez soin de vous adresser à chacune des personnes présentes en les regardant tranquillement chacun leur tour en commençant par la  personne qui vous a posé la question.

Astuce : Pratiquez-vous avec quelques amis qui joueront les recruteurs. Ils pourront compter le nombre de regards que vous leur aurez octroyés.

3. Le popotin sur le bout de la chaise

On vous a invitée à vous asseoir. Nerveuse, vous n’avez pas pris le temps de poser complètement vos fesses sur la chaise qu’on vous a assignée. En vous voyant assise ainsi sur le bout de la chaise, le recruteur percevra votre malaise et doutera dès lors que vous puissiez être bien dans le poste offert.

Prenez donc le temps de bien vous asseoir, de garder votre dos droit, de ne pas vous adosser exagérément et de garder vos deux pieds au sol.

Astuce : Avant de partir pour l’entretien, amusez-vous pendant quelques minutes à adopter une posture d’autorité, de dominante. Cela vous aidera à gagner de la confiance lors de l’entrevue.

4. Le sourire « pepsodent »

Attention de ne pas adopter un sourire figé qui manque de naturel et de sincérité. Vous serez démasquée dès que l’on vous posera une question désarçonnante qui éteindra votre faux sourire en un rien de temps. Gardez un sourire authentique, laissez-le venir naturellement au fil de l’échange.

Astuce : Rappelez-vous des moments heureux qui vous aideront à sourire sincèrement.

5. Le tambourinage de la table avec les doigts ou du plancher avec les pieds

Mais ce n’est pas tout. Se gratter, jouer avec ses cheveux, se pincer le nez… Tous ces tics énervent et déconcentrent le recruteur qui n’écoutera même plus vos réponses.

Astuce : Pour vous aider à maîtriser votre nervosité physique, demandez à un ami de vous observer tandis que vous lui racontez une histoire. Son devoir est de noter tous vos gestes, grands et petits. Étant consciente de vos gestes parasites, vous pourrez mieux les contrôler et même les chasser avec quelques exercices de détente.

6. Le faux départ

Le recruteur vous a donné congé. Vous saluez et quittez, mais comme vous devez fermer la porte en sortant, vous vous retournez et, malgré vous, vous croisez à nouveau son regard. À ce moment précis, vous perdez de la prestance parce que difficile dans cette position de ne pas avoir l’air empoté.

Astuce : Exercez-vous à fermer une porte sans vous retourner, en passant le bras derrière le dos. Fini le malaise du dernier regard.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.