Entrevue : 3 questions que les candidats ratent

, par Theodora Navarro.

Vous avez passé récemment une entrevue ? Vous êtes-vous sentie à l’aise face à toutes les questions ? Si c’est le cas, tant mieux! Sinon, ne vous inquiétez pas, vous avez réagi comme 95% des candidats.

Pas toujours facile en effet de répondre à des questions concernant notre travail passé ou nos véritables aspirations. « Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ? », vous demande-t-on. « Gagner de quoi rembourser mon crédit et nourrir mes enfants » est la première réponse qui vous vient à l’esprit. Vous ne le dites pas, car vous savez que ce n’est pas le genre de réponses que le recruteur attend. Mais dans la panique vous commencez à bégayer. Vous voulez être en mesure d’appréhender les questions plus difficiles ? En voici 3 pour vous préparer.

1) Avez-vous l’habitude travailler en équipe ? Pouvez-vous nous parler d’une de vos dernières réalisations ? La question vous paraît simple ? Tant mieux. Vous répondez que oui, vous savez très bien travailler en équipe, vous faisiez ça sans arrêt dans votre dernière entreprise. Une réalisation ? « Et bien, je… ». Attention! Vous commettez une erreur! Le recruteur n’a pas envie d’entendre « Je » mais bien « Nous » puisque vous travailliez en équipe.

Un emploi pour vous?

À savoir : il y a le discours et puis le reste. Le recruteur va faire attention aux mots que vous choisissez et aux gestes que vous faites. Tâchez de bien réfléchir avant de vous exprimer.

2) Pourquoi avez-vous démissionné ? « Parce que mon boss était infect », pensez-vous. La raison est excellente mais l’idée mauvaise. Ne critiquez surtout pas votre ancien patron, et ce même si le recruteur vous fait un petit sourire de connivence parce que votre ex boss est connu dans le secteur pour être insupportable avec ses employés. Contentez-vous de dire « Nous n’étions pas d’accord sur la façon de travailler ». Vous pourrez ainsi en profiter pour expliquer de quelle manière vous imaginez la relation patron – adjointe.

À savoir : une employée loyale et discrète envers la relation – conflictuelle – qu’elle entretenait avec son ancien patron le sera tout autant avec le nouveau. Et c’est exactement ce que votre futur boss recherche!

3) Parlez-moi de vous… « Et bien j’ai 34 ans, deux enfants, un mari assez absent et deux crédits au dessus de la tête… » Bien sûr, ce n’est pas ce que le recruteur veut savoir. La vraie question en filigrane est « Parlez-moi de vous et de votre relation au travail… ».

À savoir : Les spécialistes sont formels, il s’agit d’une question très courante qu’il faut absolument préparer pour éviter de dérouler tout ce qui vous passe par la tête. À vos stylos!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.