Entrevue : 5 questions difficiles (et comment y répondre)

, par Theodora Navarro.

Vous êtes en entrevue et voilà que le recruteur se lance dans les questions difficiles. Nom, prénom, expériences précédentes, tout ça, c’était facile. Mais comment faire face aux questions plus pointues ? Glassdoor en propose 5… avec la réponse appropriée.

1) Qu’avez-vous accompli dans votre dernier travail dont vous êtes particulièrement fière ? Ce que le recruteur veut savoir, ce sont les forces que vous possédez. Ne lui répondez pas « j’ai révolutionné le système de rendez-vous clients », mais expliquez-lui plutôt COMMENT vous l’avez révolutionné.

2) Parlez-moi d’une erreur que vous avez faite ou d’une difficulté que vous avez connue dans votre ancien travail et de la façon dont vous avez réglé le problème. Ce n’est pas une question piège. Il est important pour le recruteur de savoir comment vous réagissez face à la difficulté et de quelle manière vous êtes susceptible de gérer un client mécontent, une erreur importante dans un dossier ou une demande de dernière minute. Par exemple, vous pourriez dire : « Un jour, en relisant un document financier rendu quelques jours plus tôt, je me suis rendue compte que j’avais commis une erreur importante. Sachant que celle-ci pouvait avoir un impact considérable, j’ai aussitôt prévenu mon patron, en lui proposant de rester plusieurs heures supplémentaires le soir-même pour refaire les comptes et réparer l’erreur commise avant qu’elle ne devienne vraiment dommageable. » Le recruteur retiendra ainsi les aspects positifs : votre honnêteté, votre rapidité d’action et votre flexibilité pour réparer l’erreur commise.

Un emploi pour vous?

3) Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? L’employeur veut savoir si vous êtes fiable, s’il peut compter sur vous pour plusieurs années. Dire que vous ne voyez le poste qu’il vous propose que comme un tremplin pour trouver mieux ailleurs pourrait vous coûter l’emploi! Mentionnez votre envie de voir votre carrière prendre de l’ampleur au sein de l’entreprise, cela montrera votre ambition sans dénaturer vos véritables envies.

4) Comment décririez-vous l’odeur du chocolat à quelqu’un qui ne peut pas sentir ? Ce n’est pas une question sur laquelle vous pouvez vous tromper car il n’y a pas de bonnes réponses. Faites jouer votre imagination, votre vocabulaire. La réponse pourrait être : « Je parlerais d’un goût riche, réconfortant, je solliciterais ses autres sens : la couleur du chocolat et son aspect appétissant, cette texture molle et parfois pâteuse en bouche, etc. »

5) Êtes-vous susceptible de manquer des jours de travail en raison de votre religion ? Il est illégal pour un employeur de poser une question en lien avec la religion. Cependant, il vous apparaîtra parfois difficile de l’éluder. Vous avez trois façons possibles d’y répondre :
– Y répondre franchement, si cela ne vous est pas inconfortable.
– Tenter de répondre à la question que, selon vous, l’employeur veut vraiment poser : si vous risquez d’être absente parfois, ou si, oui, vous êtes pratiquante, mais que vous faites de votre travail une priorité dans ce cas.
– Refuser de répondre en répondant calmement que vous ne jugez pas utile de répondre à cette question puisque la réponse à celle-ci n’affectera en rien votre travail.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.