Entrevue: ces détails qui peuvent tout changer!

, par Theodora Navarro.

Entrevue. Vous arrivez apprêtée, bien préparée et à l’heure. Les astres sont-ils avec vous? Peut-être, car différents éléments vont jouer en votre faveur, ou au contraire vous desservir. En voici 5.

1) L’heure. Selon Glassdoor, site spécialiste du recrutement, le meilleur moment pour être embauchée serait le mardi, à 10h30. Le recruteur a eu le temps de lire ses courriels et de prendre son café; il n’est pas pressé comme il le serait un lundi ou un vendredi. Il a donc tout le temps pour vous écouter. Le pire rendez-vous: un vendredi, à 17h. Votre recruteur n’attend qu’une chose: partir et profiter de sa fin de semaine. Autant dire que si vos compétences ne lui sautent pas aux yeux dans les dix minutes qui suivent votre arrivée, c’est grillé.

2) La météo. Votre journée commence sous le soleil? Tant mieux! Non seulement votre humeur est boostée mais celle du recruteur le sera également. Il sera plus enclin à découvrir votre candidature et à vous accorder du temps. Deux chercheurs de l’université de Toronto ont découvert que le mauvais temps avait, au contraire, un impact négatif. Entretien un jour de pluie ou de neige? Jouez votre meilleure carte: votre bonne humeur. Montrez-lui qu’à vous seule, vous pouvez être un véritable rayon de soleil. Un bon point quant à une possible intégration dans l’équipe.

Un emploi pour vous?

3) Votre narcissisme. Vous vous aimez, et vous aimez parler de vous? Tant mieux! Ce qui tend à tanner vos proches par instant va devenir un véritable atout face au recruteur. Le site ScienceDaily.com explique en effet que les recruteurs sont souvent séduits par les narcissiques, qui savent se vendre et présenter leurs qualités. Si vous êtes convaincue d’être la meilleure adjointe qui soit, il y a de fortes chances qu’un employeur le croit aussi.

4) Votre homologue. Vous voyez la réceptionniste ou la secrétaire qui vous a reçue? Soyez gentille avec elle! Faites de même avec le portier, le chauffeur, etc. Tony Hsieh, le PDG de Zappos, indique dans une interview au Wall Street Journal qu’il demande au chauffeur de la navette qui transporte les candidats s’ils ont été impolis ou grossiers. Et si celui-ci répond par l’affirmative… au suivant!

5) Votre façon de vous asseoir. Avant de vous asseoir, attendez toujours que votre interlocuteur vous le propose. Et lorsque vous le faites, installez-vous le dos bien droit, les mains posées, et soutenez sans animosité le regard du recruteur. Ne vous asseyez pas sur l’extrémité de votre chaise, comme prête à vous enfuir, mais au contraire bien au fond, c’est un signe de confiance en soi. Faites bien attention à ne pas avoir les épaules tombantes et les yeux fuyants, qui pourraient être interprétés par l’employeur comme les signes d’une candidate un peu fausse.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.