Entrevue : gérer les questions difficiles!

, par Theodora Navarro.

Mise en situation. Vous êtes reçue en entrevue pour un poste d’adjointe. Vous répondez, vaillamment, aux questions dont on vous bombarde. Expérience, formation, anciens emplois, vous vous en sortez bien. Et puis arrive LA question. Celle que vous redoutiez et qui vous laisse sans voix. Comment s’en sortir par une pirouette sans donner l’impression au recruteur que vous éludez sa question ou que vous avez quelque chose à cacher ? Le site Glassdor vous propose quatre idées.

1) Y a-t-il quelque chose que vous me cachez ?

Il peut s’agir d’une façon d’investiguer parce que vous semblez gênée lorsque votre patron aborde la question de votre ancien emploi, par exemple, ou simplement une façon de vous « piéger » pour tester vos réactions face à des questions stressantes. Elles sont à double tranchant pour les employeurs car ils risquent de recevoir des informations qu’ils n’ont pas le droit de rechercher au sujet de leur candidat, comme leur opinion politique ou leur appartenance religieuse. Vous pouvez choisir une réponse drôle comme « Oui, je bois cinq tasses de café par jour » ou « Je porte toujours des chemises, même le dimanche », ou mettre en avant votre motivation en disant quelque chose comme « Oui, je ne suis pas certaine de vous avoir dévoilé cette facette de ma personnalité encore, mais je suis vraiment très douée en informatique/en accueil clientèle/en anglais… »

Un emploi pour vous?

2) Quelle question espériez-vous que je ne vous pose pas aujourd’hui ?

Le recruteur essaie ici, simplement, de vous mettre sous pression. Jouez encore une fois la carte de l’humour et choisissez en amont une question dite « piège » comme « Si vous étiez un animal, vous seriez plutôt lion ou antilope ? » et préparez une réponse du type : « Le problème, c’est que j’hésite toujours : la crinière de feu du lion ou les jambes graciles de l’antilope ? »

3) Combien le Québec compte-t-il de caribous ?

Certains recruteurs affectionnent ce genre de questions, dont ils n’ont pas toujours la réponse d’ailleurs. Le but du jeu est de voir comment, avec vos connaissances ou votre sens de la répartie, vous pouvez vous sortir de cette situation. Une adjointe capable de répondre à des questions sur la faune québécoise ou le nombre de pizzerias qu’abrite la ville de Montréal sera en effet capable de faire face à n’importe quelle question de client. Essayez de donner une réponse qui correspond à vos compétences comme « Je n’ai pas la réponse mais donnez-moi une seconde et un clavier, et je vous le dis ». Vous pouvez même ajouter : « Voici ce que je répondrais à un client s’il me posait la question ».

4) Vivez-vous avec quelqu’un, avez-vous des enfants ?

En théorie, l’employeur n’a pas le droit de vous poser de telles questions mais certains outrepassent ce droit, parfois en toute bonne foi. Ils cherchent à connaître vos disponibilités, votre flexibilité, mais aussi, d’une certaine façon, votre stabilité.

Vous avez le droit de répondre, comme de rester évasive. Ceci dit, et même si le recruteur n’est pas en droit de vous poser la question, un refus d’évoquer votre situation pourrait tout aussi bien passer pour une volonté de dissimuler une situation compliquée.

Suivez votre instinct, ne vous étalez pas. Vous avez le droit d’être en couple, ou non, d’avoir des enfants, et une vie en dehors. Ne pensez pas systématiquement que l’employeur verra d’une façon négative le fait que vous ayez une vie de famille.

Si vous êtes vraiment inconfortable avec la question, demandez-vous si vous avez réellement envie de travailler pour un employeur qui cherche à en savoir plus sur votre situation personnelle.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.