Entrevue : les gestes qui tuent

, par Catherine Lemire.

Vous avez vérifié tous les aspects de votre tenue : vos ongles sont propres, votre brushing impeccable, aucune poussière n’apparaît sur vos vêtements. Vous avez répété vos phrases-clés, vous êtes un peu d’avance, mais pas trop. Bref, tout est au point pour cartonner ; vous avez pensé à tout.

Le site Keljob vous met en garde contre ces petits gestes qui pourraient, d’un coup, saper tous vos efforts. Voici ce qui vous tue aux yeux des recruteurs :

La poignée de main molle

Un emploi pour vous?

Bien difficile d’évaluer soi-même l’impression que donne notre poignée de main. La poignée de main représente la première intrusion dans l’intimité du recruteur. Bien qu’elle semble anodine, celle-ci peut vous caler. Elle ne doit pas être trop molle, ne pas partir de trop haut, ni durer trop longtemps. Une poignée de main bâclée, c’est l’échec assuré.

Conseil : Privilégiez une poignée de main ferme, horizontale et rapide.

Les effets personnels sur la table
Certains recruteurs verront vos effets personnels sur leur table comme une intrusion dans leur espace, les autres vous trouveront impolie. L’une comme l’autre n’est pas une image que vous voulez que le recruteur garde de vous. Pour les mêmes raisons, évitez d’être trop penchée vers l’avant.

Conseil : Respectez l’espace du recruteur et évitez de l’envahir

Faire tourner un stylo, replacer ses mèches de cheveux, réajuster son tailleur…

Vous êtes nerveuse et ça paraît. Trop. Ces tics familiers énervent au plus haut point des recruteurs et leur font perdre le fil de l’entretien. N’en mettez pas trop pour masquer votre timidité.

Conseil : Calez-vous au fond du fauteuil, les deux pieds bien ancrés au sol et calmez votre respiration.

Le regard fuyant
Quand on réfléchit, notre attention n’est plus portée sur notre regard… qui tend à se promener un peu partout dans la pièce. Vous devez apprendre à réfléchir tout en regardant votre interlocuteur dans les yeux. À le regarder, sans trop d’intensité.

Conseil : Le regard, c’est le geste à distance qui flatte celui que l’on regarde.

Toucher son nez

Sachez qu’en langage non verbal, se frotter ou se gratter le nez signale un mensonge. Même si les recruteurs savent que c’est nerveux, le doute s’installe.

Conseil : Occupez vos mains en tenant un stylo. Mais ne le faites pas virevolter ni taper sur la table !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.